Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un protocole pour lutter contre la corruption et les atteintes à la probité en Corse

vendredi 14 septembre 2018 à 16:27 Par Pierre-Louis Sardi, France Bleu RCFM et France Bleu

Un protocole pour lutter contre la corruption et les atteintes à la probité en Corse a été signé hier entre les parquets de Bastia et d'Ajaccio, et le directeur de l'AFA, l'Agence française anticorruption, créée fin 2016 dans le cadre de la loi relative à la transparence.

Signature du protocole entre le procureur général près la cour d'appel de Bastia et le directeur de l'AFA
Signature du protocole entre le procureur général près la cour d'appel de Bastia et le directeur de l'AFA © Radio France - Pierre-Louis Sardi

Corse, France

Un partenaire important 

Ce protocole devrait permettre aux magistrats du pôle économique et financier de Bastia de bénéficier d'une aide, des actions de formation, des conseils et de moyens de contrôle à tous les niveaux de la vie économique. 

Selon le procureur général près la cour d'appel de Bastia, Franck Rastoul, c'est aussi l'occasion de reconnaître et de conforter les actions menées à ce jour par le PEF, le pôle économique et financier de Bastia.

Franck Rastoul, le procureur général près la cour d'appel de Bastia

La reconnaissance du PEF de Bastia

Outre une reconnaissance du travail réalisé en Corse par le pôle économique et financier, selon la procureur de la République de Bastia cette convention permettra aux parquets de bénéficier d’une aide juridique, de nombreux conseils et d'actions de formation. 

Caroline Tharot, la procureur de la République de Bastia

La Corse, île de la tentation

Et en Corse, les occasions ne manquent pas d’atteinte à la probité, comme le souligne Charles Duchaine, le directeur de l'A.F.A, l'Agence Française Anticorruption. 

Ex-magistrat qui a exercé à Bastia  au début des années 2000, il a créé la JIRS de Marseille en 2004. Il a notamment instruit le dossier de la SMS et l'affaire du cercle de jeu Concorde. Il a aussi mis en examen le sénateur socialiste Jean-Noël Guérini, patron des Bouches-du-Rhône, dans un dossier tentaculaire de marchés publics truqués

Charles Duchaine, le directeur de l'A.F.A

Prochaine étape pour l'Agence Française Anticorruption, la signature de protocoles avec les JIRS, les juridictions chargées d'instruire les dossiers relatifs à la grande criminalité.