Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Revivez le quatrième samedi de mobilisation des gilets jaunes en Gironde

samedi 8 décembre 2018 à 10:07 - Mis à jour le samedi 8 décembre 2018 à 22:35 Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde

L'acte 4 du mouvement des gilets jaunes a été lancé tôt ce samedi sur l'A10, entraînant une coupure du trafic. Par ailleurs, 5 personnes ont été arrêtées à la gare St Jean, soupçonnées de vouloir se rendre à Paris pour en découdre. La manifestation en centre-ville de Bordeaux a elle dégénéré.

En attendant la quatrième manifestation à Bordeaux, les gilets jaunes sont mobilisés un peu partout en Gironde
En attendant la quatrième manifestation à Bordeaux, les gilets jaunes sont mobilisés un peu partout en Gironde © Radio France

Bordeaux, France

Le point de la mobilisation des gilets jaunes en Gironde à 12h ce samedi :

A10 coupée jusqu'à midi après un feu de palettes sur le bitume au nord de Bordeaux

Les Gilets Jaunes sont passés à l'action cette nuit de vendredi à samedi, sur l'A10 au nord de Bordeaux. Elle a été rouverte dans les deux sens à la mi-journée après avoir été coupée entre les échangeurs d'Ambès et Blaye-Montendre. Des gilets jaunes ont procédé un feu de palettes entre 1h et 2h30 du matin, sur la chaussée. Vinci Autoroutes a passé la matinée pour nettoyer et sécuriser les lieux avant le retour du trafic.

Interpellations en gare St Jean à Bordeaux

La préfecture de la Nouvelle Aquitaine annonce l'arrestation en gare St Jean à Bordeaux, de 5 individus, soupçonnés de vouloir commettre des violences à Paris. Ils sont en garde à vue. Ils portaient des casques, masques à gaz et des bombes de peinture.

Environ 600 personnes rassemblées sur une trentaine de points dans le département

A 12h, ce samedi, une trentaine de rassemblements (et 600 personnes contre 900 la semaine passée), sont pointés principalement à des ronds-points. Le plus important, c'est à Langon : environ 90 gilets jaunes au rond-point du Sauternais. Ils ont par ailleurs brièvement bloqué le péage avant d'être délogés. 

Ils sont également une soixantaine à St André de Cubzac au rond-point du Mac Do. 

Mobilisation également à St Vincent-de-Paul, à St Eulalie (devant le Leclerc), Lesparre (rond-point de la D1215), Libourne (les Billauds), Coutras (rond-point du Mac Do), Abzac, Gujan-Mestras et Marcheprime, sans incidence sur la circulation. 

Rassemblement également près du péage de St Selve sur l'A62 mais là encore sans conséquence. 

Des opérations filtrages (avec signature de pétition) sont également organisées à St Hélène sur la D1215.

La manifestation dans le centre-ville de Bordeaux dégénère, affrontements sur le cours Victor Hugo

La manifestation (non déclarée) à Bordeaux a démarré à 14h place de la Bourse, alors qu'au même moment s'élançait en face, du miroir d'eau, la Marche pour le climat. Arrivé devant l'hôtel de ville, le cortège s'est scindé en plusieurs groupes, dont un, d'environ 500 personnes, est resté sur la place Pey-Berland. C'est sur cette place que les affrontements entre forces de l'ordre, manifestants et casseurs ont d'abord eu lieu, avant de se déplacer, à la tombée de la nuit, sur le cours Victor Hugo, devenu un champ de bataille.