Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un rebouteux landais laisse son ex-compagne dépérir pendant des semaines : "une thérapie de choc bénéfique" selon lui

mercredi 25 avril 2018 à 2:39 Par Maëlle Robert, France Bleu Gascogne et France Bleu

Les faits remontent au début de l'année 2015, l'affaire a été jugée ce mardi par le tribunal de Mont-de-Marsan. Un rebouteux de Lencouacq était poursuivi pour non-assistance à personne en danger. Il a écopé de trois ans de prison avec sursis.

L'audience s'est déroulée ce mardi au tribunal de Mont-de-Marsan. - Image d'illustration
L'audience s'est déroulée ce mardi au tribunal de Mont-de-Marsan. - Image d'illustration © Maxppp - -

Landes, France

Une histoire de rebouteux, de médium et d'esprits divins à Lencouacq,  une commune landaise de 400 habitants, à une trentaine de kilomètres au nord de Mont de Marsan.

Un rebouteux a été condamné à trois ans de prison avec sursis pour avoir laissé dépérir son ex-compagne, une médium, pendant plusieurs semaines

Les faits remontent au début de l'année 2015. Un agent de l'office HLM vient alors contrôler que tout va bien chez une des locataires, quand il la retrouve à terre, très mal en point. Elle se trouvait là depuis sept semaines, et ne parvenait pas à se relever.

Conseils divins

Pourtant dans cet intervalle, elle avait bien reçu de la visite : celle de ce rebouteux de 64 ans, son ancien compagnon, qui l'a délibérément laissée dans là. Pour justifier sa conduite, il a dit aux enquêteurs s'être adressé à Dieu qui, par l'intermédiaire d'un pendule, l'aurait guidé, lui conseillant de n'appeler ni les pompiers, ni la famille.

A la place, ce rebouteux-guérisseur qui soignait des patients à Lencouacq a imposé à la médium une "thérapie de choc bénéfique" selon lui :  elle devait jeûner pendant sept jours, sans eau ni nourriture, dans le noir et le silence, après quoi, seulement, elle avait droit à des aliments liquides, de l'eau, des jus de fruits. 

Une cure selon lui bonne pour sa santé physique (la femme était très corpulente) et psychique... sauf que cette médium assure avoir été opposée à cette thérapie improvisée,  elle se plaint d'avoir été maltraitée. Il faut dire que quand elle a été retrouvée, elle était dénutrie, déshydratée, elle ne pouvait plus tenir debout, et s'était vu prescrire une ITT de deux mois et demi.