Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Un récidiviste du non-respect du confinement condamné à quatorze mois de prison ferme à Orléans

Un homme de 20 ans est condamné à quatorze mois de prison ferme par le tribunal correctionnel d'Orléans. Interpellé en possession de drogue la semaine dernière à Fleury-les-Aubrais, il en était à sa quatrième violation des règles du confinement depuis le 26 mars.

Agent de police en opération, image d'illustration
Agent de police en opération, image d'illustration © Radio France - Alain Ginestet

Un jeune homme de 20 ans a été condamné, ce lundi après-midi, par le tribunal correctionnel d'Orléans. Jugé en comparution immédiate, il écope de quatorze mois de prison ferme pour transport et détention de drogue en récidive et pour violation du confinement (douze mois ferme + deux mois pour révocation d'un sursis). Il a été incarcéré à l'issue de l'audience.

Quatre violations du confinement en une semaine

L'homme a été arrêté par la police dans la nuit de jeudi à vendredi dernier à Fleury-les-Aubrais (en possession de 75 grammes de cannabis). C'était la quatrième fois depuis le 26 mars qu'il enfreignait les règles du confinement sur cette commune. Ce qui constitue désormais un délit passible de six mois d'emprisonnement et 3750 euros d'amende, puisque ce non-respect du confinement a été constaté sur une période inférieure à trente jours.

Une première condamnation à Orléans

L'homme avait été placé en détention provisoire samedi dernier, après avoir passé quarante-huit heures en garde à vue. Depuis le début du confinement, il s'agit de la première condamnation à une peine de prison prononcée par la justice à Orléans pour violation d'une interdiction ou manquement à une obligation édictée par décret ou arrêté de police pour assurer la tranquillité, la sécurité ou la salubrité publique 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess