Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux recours déposés contre l'élection de la liste de Philippe Nolland à Pithiviers

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Orléans

Alors que le conseil municipal s'est réuni ce vendredi 3 juillet à Pithiviers pour réélire Philippe Nolland au poste de maire de la ville, deux de ses adversaires, Christophe Simonet et Maxime Buizard, annoncent avoir déposé un recours pour contester le résultat du second tour des municipales.

Christophe Simonet après sa défaite au second tour des élections municipales à Pithiviers
Christophe Simonet après sa défaite au second tour des élections municipales à Pithiviers © Radio France - Mathilde Bouquerel

Christophe Simonet, tête de liste lors du second tour des élections municipales à Pithiviers, annonce à France Bleu Orléans qu'il vient de déposer un recours pour contester la victoire de la liste de Philippe Nolland, le maire sortant. Celui-ci avait été élu le 28 juin dernier avec 31,2% des voix. Il devançait la liste du chef d'entreprise pithivérien de 19 voix, dans le cadre d'une quadrangulaire.  

Autre adversaire de Philippe Nolland le 28 juin dernier, le militant LR Maxime Buizard a lui aussi adressé un recours à la présidente du tribunal administratif d'Orléans, dans lequel il demande "l'annulation de l'élection municipale dans la commune de Pithiviers". 

"On a le droit d'être suspicieux, on est en République" clame Christophe Simonet pour expliquer son recours. "Il s'est passé des choses inadmissibles durant cette campagne, j'avais dit avant même le résultat que j'envisageais de saisir la justice pour des attitudes liées à la campagne". Christophe Simonet indique également qu'il a porté plainte pour diffamation.

Le recours de Maxime Buizard en 10 points

Maxime Buizard, lui, fait état de "pressions sur des électeurs" devant deux bureaux de vote de la commune, le dimanche 28 juin. Il affirme dans les motivations qu'il adresse au tribunal administratif, "que des promesses d'embauche" auraient été faites en échange de votes, et que le maire sortant aurait accordé des subventions à des associations en profitant de la crise du coronavirus pour éviter d'en rendre compte au conseil municipal. 

Maxime Buizard affirme également que devant les bureaux qui n'avaient pas placé Philippe Nolland en tête au premier tour, les temps d'attente étaient particulièrement longs, "au point de pousser certains électeurs à renoncer à voter"

Selon Maxime Buizard, qui détaille ses arguments en 10 points, "Philippe Nolland a sciemment mis en cause la sincérité du scrutin", il au tribunal administratif de prononcer la démission d'office de Philippe Nolland, et d'organiser une nouvelle élection. "Notre ville mérite mieux que ce que Philippe Nolland a fait comme campagne. Je n'ai pas déposé ce recours pour devenir maire, mais qu'un nouveau scrutin puisse être organisé dans des conditions normales de légalité et de moralité".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess