Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un réseau de livraison de cocaïne "Uber Coke" démantelé à Cavaillon

-
Par , France Bleu Vaucluse

La police a démantelé un réseau de livraison de cocaïne à la portière des consommateurs de Cavaillon (Vaucluse) et alentours. Sept hommes ont été interpellés, plus de 330 clients ont été identifiés. Un jet ski, 35.000 euros et 18 kg de cannabis ont été saisis.

Un jet ski d'une valeur de 25.000 euros a été saisis chez un organisateur du réseau Uber Coke de cavaillon (Vaucluse)
Un jet ski d'une valeur de 25.000 euros a été saisis chez un organisateur du réseau Uber Coke de cavaillon (Vaucluse) - Police Nationale

La police de Cavaillon a démantelé un réseau de livraisons de cocaïne. La police évoque un réseau de type "Uber Coke" pour apporter la cocaïne à la portière des voitures des consommateurs. Trois chefs de ce réseau ont été écroués samedi. Quatre autres hommes de 25 à 30 ans ont été laissés en liberté. L'enquête se poursuit pour retrouver d'autres livreurs. La première interpellation a eu lieu mercredi à Plan d’Orgon (Bouches-du-Rhône).

Trafic de cocaïne réorganisé

La police de Cavaillon estime que "les points de vente de la cité du Dr Ayme ne fonctionnent plus en raison de la présence policière". Une demi-compagnie de CRS et la police patrouillent régulièrement dans ce quartier depuis les violences entre bandes rivales pour le contrôle des stupéfiants. "Il y a eu une certaine désorganisation du trafic" explique le commandant de police de Cavaillon Bernard Dalverny mais "les trafiquants ont de l'imagination, se sont réorganisés vers un trafic à la portière, du "Uber Coke". Ce sont les livreurs qui approvisionnent les clients"

Livraisons en 15 minutes autour de Cavaillon

La police de Cavaillon a surveillé pendant plusieurs semaines ce réseau : "Quelques numéros de téléphone circulent de bouche à oreille, le livreur livre dans le quart d'heure au moyen d'une flotte de voitures de location changées tous les trois jours".

Les consommateurs devaient se rendre avec leur voiture sur le point de livraison à Cavaillon mais aussi Plan d'Orgon, Robion ou Cheval Blanc. L’échange d’argent contre la drogue se faisait en quelques secondes. Le commandant de police de Cavaillon Bernard Dalverny détaille le dispositif :_"_les clients participaient en disant à leur livreur 'fais attention là tu as les CRS, là tu les flics'. C'était une belle entreprise : tout le monde s'entraidait ! Mais les trafiquants étaient méfiants : les lieux de livraisons changeaient au dernier moment, le vendeur déguise sa voix et prend une voix de femme au téléphone pour ne pas être reconnu par la police".

2.800 livraisons de cocaïne par mois à la portières de la voiture

Sept hommes ont interpellés dont le banquier du trafic. "Ce réseau ne cassait pas les prix", calcule le commandant de police Bernard Dalverny. "Une grosse partie, c'était de la cocaïne, de un gramme en général jusqu'à dix grammes à 60 euros le gramme. Pour un livreur, vous avez plus de 126.000 euros de recettes sur un mois et demi d'activité pour un poids de plus de 2 kilos de cocaïne. L’enquête a révélé plus de 2.800 ventes par mois". Quelque 18 kg de cannabis ont été saisis, 35.000 euros en liquide, plusieurs voitures et un jet ski d’une valeur de 25.000 euros.

300 clients du réseau "Uber Coke" de Cavaillon identifiés

La police a aussi la liste des consommateurs de Cavaillon : "338 clients exactement". Le commandant de police sourit lorsqu’il explique que "ces consommateurs sont comme vous et moi". Il redevient sérieux car "c'est l'employé de maison de retraite, le chauffeur de poids lourds, quelques commerçants, le chef d'un entreprise de toiture. On les a entendus : pour eux, ce n'est pas une faute, c'est dans l'air du temps. Cette attitude nous rend perplexe". D'autres livreurs de ce réseau "Uber Coke" sont recherchés.

35.000 euros en liquide ont été saisis au cours du démantèlement du réseau Uber Coke de Cavaillon (Vaucluse)
35.000 euros en liquide ont été saisis au cours du démantèlement du réseau Uber Coke de Cavaillon (Vaucluse) - Police Nationale
L'épais dossier des premières auditions des livreurs du réseau Uber Coke de Cavaillon
L'épais dossier des premières auditions des livreurs du réseau Uber Coke de Cavaillon © Radio France - Philippe Paupert
Choix de la station

À venir dansDanssecondess