Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un réseau de prostitution de mineures démantelé à Marseille

mercredi 29 novembre 2017 à 18:48 Par Laurent Grolée, France Bleu Provence

Trois hommes ont été écroués la semaine dernière : ils prostituaient de jeunes filles mineures à Marseille, dont une rencontrée en gare Saint-Charles.

Le reseau de prostitution opérait gare St Charles
Le reseau de prostitution opérait gare St Charles © Radio France - Laurent Grolée

C'est le témoignage d'une jeune fille de 14 ans qui a alerté les enquêteurs marseillais. La jeune fille avait fugué quelques semaines plus tôt de son foyer d'accueil dans le nord du pays avant d'arriver gare Saint-Charles fin septembre.

Elle est abordée par des individus qui lui proposent de l’héberger, mais très vite les bons Samaritains révèlent leurs vraie nature : en échange de leur hébergement ils promettent à la jeune victime 1.000 euros par mois, mais "il faut travailler" , lui expliquent-il.

Le travail consiste en fait à se prostituer. Les passes sont organisées dans des hôtels ou des appartements, les tortionnaires contraignent également la jeune fille à des rapports sexuels avec deux d'entre eux.

Le calvaire prend fin ces derniers semaines quand une patrouille interroge la victime. Une longue enquête débute alors, qui débouche, le 20 novembre, sur l’interpellation de ces trois hommes, qui ont tous été écroués après avoir été mis en examen pour proxénétisme aggravé et viol.

Trois autres victimes de ce réseau ont été prises en charge, la plus âgée a 18 ans.

Marjorie Ghizoli, chef de la sureté départementale des Bouches du Rhône explique que le plus important, c'est de parler.

Marjorie Ghizoli chef de la surété départementale des Bdr