Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un réseau de prostitution nigérian démantelé à Marseille

vendredi 16 février 2018 à 19:56 Par Chloé Gandolfo et Corrine Blotin, France Bleu Provence

C'est une affaire inédite à Marseille : grâce à la collaboration entre la police judiciaire et la police aux frontières, un réseau de prostitution a été démantelé. 14 personnes ont été arrêtées ce mardi. Elles mettaient de jeunes femmes sur le trottoir à Marseille.

Forces de police à la gare Saint-Charles à Marseille.
Forces de police à la gare Saint-Charles à Marseille. © Maxppp - MaxPPP

Marseille, France

8 hommes et 6 femmes, tous nigérians ont été arrêtés par la police ce mardi. Ils ont fait venir une quarantaine de jeunes femmes du Nigeria pour les prostituer à Marseille. Et cela grâce à une information de la police aux frontières, à la frontière italienne. 

Des femmes de 18 à 30 ans sont recrutées au Nigeria, elles sont tenues sous l'emprise d'un rite vaudou, le "juju" : une mainmise qui les force à obéir. Elles arrivent en France de manière irrégulière en payant la traversée à des passeurs qui les amènent en Italie par la Libye. Plusieurs mois de trajet dans des conditions terribles et une somme qu'elles doivent ensuite rembourser en se prostituant, parfois même, pendant le voyage. 

Se prostituer pour payer la traversée Libye-Italie

Parmi les proxénètes on trouve 8 hommes et 6 femmes : des "mamas". Ce sont souvent d'anciennes prostituées devenues elles-mêmes organisatrices du réseau. Elles mettent les jeunes femmes sur le trottoir, boulevard Rabateau dans le quartier des Réformés à Marseille, ou bien autour de la gare Saint-Charles. 

Les 14 interpellations mardi ont mobilisé une centaine de policiers dans les quartiers du nord de la ville et dans le centre de Marseille. Lors des perquisitions 13 000 euros en liquide ont été trouvés ainsi que des carnets de comptabilité liées à ces activités de prostitution.

Les jeunes femmes victimes ont été prises en charges par des associations spécialisées pour leur venir en aide.