Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un réseau de proxénétisme démantelé à Lausanne

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Un vaste réseau de proxénètes roumains a été démantelé, mercredi 16 janvier, à Lausanne, en Suisse. Selon L'Est républicain, il exploitait la jeune prostituée du Frasnois (Jura), dont le corps martyrisé avait été retrouvé fin 2016 dans un bois.

Onze perquisitions ont été effectuées par les enquêteurs suisses et roumains mercredi 16 janvier.
Onze perquisitions ont été effectuées par les enquêteurs suisses et roumains mercredi 16 janvier. - Police de Lausanne

C'est une longue enquête qui a permis le démantèlement mercredi 16 janvier d'un groupe de proxénètes. Selon l'Est Républicain, c 'est ce même réseau qui exploitait la jeune prostituée du Frasnois, dans le Jura.

Le corps de la jeune femme, une ressortissante roumaine de 18 ans, avait été découvert dans un bois au Frasnois, près des cascades du Hérisson. Son visage avait été lacéré de 26 coups de couteau. Elle a pu être formellement identifiée, 10 mois après sa mort, grâce à son ADN, qui correspondait à celui retrouvé sur les lieux de la disparition d'une jeune femme en Suisse.

Neuf prévenus et 15 victimes

Démarrées en 2016, les investigations des enquêteurs suisses et roumains ont permis d’identifier neuf prévenus et quinze victimes de traite d’êtres humains. Ces victimes étaient recrutées en Roumanie puis, dès leur majorité, placées sur le trottoir à Lausanne. Elles ont également été amenées à se prostituer dans d’autres pays européens tels que l’Italie, l’Allemagne ou la Norvège.

Les gains récoltés par les jeunes femmes étaient renvoyés en Roumanie via notamment des agences de transfert. Ils étaient ensuite utilisés pour acheter des voitures de luxe ou dépensés dans des casinos.

Un coup de filet a entraîné aussi onze perquisitions dans les comtés d’Arges et de Maramures en Roumanie, ainsi qu'en ville de Lausanne. Quatre personnes ont été interpellées. Cinq autres sont en fuite. Les prévenus seront déférés devant la justice de Roumanie.

Les biens du réseau de proxénétisme, représentant plusieurs millions de francs et comprenant notamment cinq maisons, ont été saisis en vue de confiscation. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess