Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un réseau de proxénétisme démantelé à Saint-Étienne

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

Ce réseau de proxénétisme exploitait au moins une quinzaine de jeunes femmes dont deux mineures, dans la Loire, le Rhône, mais aussi à Toulouse. Neuf personnes ont été interpellées il y a une semaine.

La conférence de presse du procureur David Charmatz annonçant le démantèlement du réseau
La conférence de presse du procureur David Charmatz annonçant le démantèlement du réseau © Radio France - T.O.

Après plus d'un an et demi d'investigations, c'est le mardi 9 juin que les enquêteurs ont mené une opération pour interpeller neuf personnes formant un réseau de proxénétisme basé à Saint-Étienne et dans la région lyonnaise. Ce réseau prostituait une quinzaine de jeunes femmes, dont deux mineures, dans la Loire, le Rhône, et à Toulouse. 

Au centre de ce réseau on retrouve deux frères, âgés de 32 ans et 24 ans déjà condamnés respectivement à 16 et 6 reprises, mais jusqu'ici jamais dans des affaires de proxénétisme. Ils sont incarcérés et mis en examen pour proxénétisme en bande organisée et violences aggravées.  Un pistolet appartenant au frère aîné est retrouvé. Ce sont eux qui auraient recruté les jeunes femmes, les auraient forcées à se prostituer par la violence et les menaces, profitant souvent de leur état de fragilité psychologique et social. 

Un premier témoignage essentiel

C'est un fait divers qui met les enquêteurs sur la piste de ces deux frères en octobre 2018.  Une jeune femme se défenestre d'un 1er étage sur la commune de Balbigny, près de Roanne. Elle porte plainte et les gendarmes apprennent alors qu'elle a tenté d'échapper à des proxénètes qui voulaient la forcer à se prostituer. Plus tard, en janvier dernier, une jeune fille est enlevée à Saint-Étienne en pleine rue, ne souhaite finalement pas porter plainte, sans doute par peur, mais les enquêteurs comprennent qu'elle aussi est victime du réseau. 

Des complicités familiales

Au fil de l'enquête d'autres responsabilités sont établies : la mère, une tante et une cousine des deux frères à la tête du réseau seraient complices. Elles louent des véhicules, des appartements et la mère participe au blanchiment des sommes prélevées sur les passes. Les enquêteurs estiment qu'il s'agit de 750 000 euros en deux ans, dont 165 000 euros ont été retrouvés en liquides dans des coffres-forts, ainsi qu'une importante quantité de bijoux dont l'origine reste à déterminer. 

Deux individus servant de chauffeurs au réseau, ainsi que deux prostitués encadrant des filles plus jeunes pour le compte des proxénètes ont également été arrêtés. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess