Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Un réseau de voleurs de Renault Mégane en partie démantelé près d'Orléans

-
Par , France Bleu Orléans

Deux loirétains de 18 et 21 ans ont été placés en détention provisoire et mis en examen pour vols en bande organisée, recel de vol et usage de fausses plaques. Ils sont accusés de faire partie d'un réseau qui auraient volé une dizaine de Renault Mégane dans la région orléanaise depuis septembre.

Renault Mégane
Renault Mégane © Maxppp - Richard Mouillaud

Orléans, France

Deux jeunes habitants d'Olivet, âgés de 18 ans et 21 ans, déjà connus de la justice, ont été placés en détention provisoire vendredi dernier à Orléans. Ils ont été mis en examen pour vols en bande organisée, recel de vol et usage de fausses plaques, indique ce mardi le procureur de la République Nicolas Bessone. 

Ils ont été interpellés la semaine dernière dans le cadre d'une enquête diligentée par la police judiciaire orléanaise sur un gang de voleurs de Renault Mégane. Les deux individus sont accusés d'avoir dérobé deux de ces véhicules et de faire partie d'une bande ayant à son actif une dizaine de vols de Renault Mégane depuis septembre dernier, à Fleury les Aubrais, St Denis de l'Hôtel, Olivet...  

Selon les premiers éléments de l'enquête, les plaques d'immatriculation de ces Renault Mégane étaient modifiées et les véhicules étaient ensuite revendus avec de faux papiers, indique Nicolas Bessone  Un juge d'instruction a été nommé et une information judiciaire ouverte, car l'enquête se poursuit pour tenter de démanteler tout le réseau.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu