Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un restaurateur grenoblois demande des papiers pour une employée apatride

-
Par , France Bleu Isère

Vesna, tout juste 18 ans, n’a ni papiers, ni nationalité officielle. Son employeur, le restaurateur Pierre Pavy demande sa régularisation.

Pierre Pavy, qui organise ce repas de Noël pas comme les autres, avec une apprentie-cuisinière
Pierre Pavy, qui organise ce repas de Noël pas comme les autres, avec une apprentie-cuisinière © Radio France - Véronique Pueyo

« Donnons-lui un papier d’identité, qu’elle existe ! » Pierre Pavy, patron notamment  du restaurant « Le 5 » à Grenoble, dénonce la situation dans laquelle se trouve Vesna, tout juste majeure et déjà empêtrée dans un imbroglio administratif. Vesna est née en Italie en 2002 dans une famille Rom dont les parents, nés en Serbie et en Macédoine, n’ont eux-mêmes pas de nationalité officielle. Vesna l’apatride est arrivée en France il y a une dizaine d’années. « Elle n’est ni Française, ni Serbe, ni Macédonienne, ni Italienne, énumère Pierre Pavy, elle n’est rien ! Mais à côté de ça, elle a suivi un parcours  scolaire tout à fait exceptionnel et elle travaille chez nous », poursuit le restaurateur.

Mobilisée auprès des plus précaires

« Je veux faire ma vie en France », assure Vesna qui suit une formation en alternance entre l’IMT de Grenoble (l’Institut des métiers et des techniques) et le restaurant «Le 5» où elle travaille comme serveuse. « Je suis intégrée, j’ai des amis » plaide-t-elle. « Elle fait partie des gens qui se sont mobilisés durant cette crise du Coronavirus, renchérit Pierre Pavy. Elle est venue nous aider au restaurant où on a préparé des repas pour les gens qui étaient en grande précarité. Elle est prête à donner de son temps et de son énergie, donnons-lui au moins ce respect qu’on lui doit : un papier d’identité ! »

Le restaurateur a alerté les élus. La députée Camille Galliard-Minier a écrit au préfet de l’Isère pour lui demander d’examiner le dossier de la jeune femme en profondeur et "avec bienveillance". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess