Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un retraité creusois condamné pour avoir blessé un gendarme lors d'un contrôle routier

-
Par , France Bleu Creuse

Un habitant de Saint-Vaury vient d'être condamné à 4 mois de prison avec sursis et 6 mois de suspension de permis de conduire. Cet homme de 59 ans avait bu. Il a refusé de souffler dans l'éthylotest des gendarmes. En essayant de se dégager il a blessé l'un des agents.

Le retraité creusois a refusé de souffler dans l'éthylotest et s'est débattu (image d'illustration)
Le retraité creusois a refusé de souffler dans l'éthylotest et s'est débattu (image d'illustration) © Maxppp - Lionel VADAM

Le tribunal de Guéret vient de condamner un retraité qui habite Saint-Vaury à 4 mois de prison avec sursis et 6 mois de suspension de permis de conduire. Au mois de mai, il a conduit en état d'ivresse, insulté les gendarmes et même blessé un agent

Les pompiers repèrent une voiture qui zig-zague

Le soir des faits, ce Creusois de 59 ans prend sa voiture alors qu'il a bu de l'alcool. Les pompiers repèrent ce véhicule, qui ne roule pas droit, sur la commune de Fleurat. Ils lui demandent de s'arrêter et appellent les gendarmes.

A leur arrivée, l'un des agents se fait insulter. Cet ancien comptable à la retraite traite le gendarme de "merdeux" et de "petit con". Il refuse ensuite de souffler dans l'éthylotest.

En se débattant, le conducteur blesse un gendarme

Les gendarmes insistent pour faire souffler l'automobiliste, mais celui-ci se débat. Par deux fois, il repousse l'un des agents avec sa main

En essayant de se dégager, il perd l'équilibre et tombe de tout son poids sur la jambe d'un des militaires. L'homme a dû passer deux mois en fauteuil roulant. Quatre mois après les faits, il se déplace toujours avec des béquilles

2 mois en fauteuil roulant

A l'audience, le prévenu a présenté ses excuses. Il a aussi indiqué qu'il ne se souvenait de rien. 

Il devra verser 150 euros au gendarme qu'il a insulté. La justice demande aussi une expertise médicale pour fixer le versement d'éventuels dommages au gendarme bousculé. Ce dernier réclame 2 000 euros d'indemnités.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess