Faits divers – Justice

Un retraité de Morlaas perd son procès contre le conseiller de Sarkozy

Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn vendredi 25 septembre 2015 à 15:26

Francis Andichou avec son avocat, Maitre Henri Moura
Francis Andichou avec son avocat, Maitre Henri Moura © Radio France - Daniel Corsand

Francis Andichou s'est invité dans l'affaire Pérol. En qualité de simple citoyen il a porté plainte dans cette affaire de prise illégale d’intérêts au sommet de l'Etat. François Pérol a été relaxé ce jeudi

Pot de fer 1/ Pot de terre 0. La justice a relaxé ce jeudi Francois Pérol, l'ancien proche conseiller du cabinet de Nicolas Sarkozy à l’Élysée. Il était poursuivi pour prise illégale d’intérêts. C'est lui, en tant que grand commis de l’État, qui a orchestré la fusion de deux banques mutualistes : la BNP et de la Caisse d'Epargne. Pour se retrouver ensuite à la tête de ce groupe BPCE. Dans les coulisses du droit on appelle cela du "pantouflage".

Francis Andichou a 69 ans. Il vit à Morlaas. C'est un instituteur à la retraite, très proche des valeurs mutualistes. En qualité de citoyen il a porté plainte et s'est constitué partie civile. Il demandait l'euro symbolique pour préjudice moral. Il est forcement déçu de la relaxe de l'ancien conseiller du président de la République.

Francis Andichou est contre le "pantouflage" des hauts fonctionnaires

 

Effectivement le procureur de Paris a fait appel de cette relaxe. Il avait demandé deux ans de prison avec sursis et  30.000 euros d’amende. Francis Andichou a l'intention de se joindre à cet appel. Il a également saisi sa député Nathalie Chabane (PS) pour changer la loi.

François Pérol à son arrivée au tribunal correctionnel de Paris le 24 sept 2015 - Aucun(e)
François Pérol à son arrivée au tribunal correctionnel de Paris le 24 sept 2015