Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Trop d'invités à cause de Snapchat, le réveillon dégénère à Hayange

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Les cinq jeunes placés en garde à vue sont ressortis mais l’enquête continue après cette nuit de la Saint-Sylvestre agitée chez un habitant de Nicolas-en-forêt à Hayange. Des dizaines de jeunes voulaient s’incruster après avoir vu passer une invitation sur le réseau social Snapchat.

Entre 20 et 40 jeunes selon des témoins ont tenté de s'incruster dans la fête.
Entre 20 et 40 jeunes selon des témoins ont tenté de s'incruster dans la fête. © Maxppp - Leon Tanguy

Hayange, France

Cinq jeunes majeurs ont débuté l’année en garde à vue au commissariat de Thionville, après un réveillon du nouvel an qui a failli dégénérer à Saint-Nicolas-en-Forêt, un secteur d’Hayange. L’organisateur, un mineur, a été débordé par plusieurs dizaines de jeunes qui avaient vu circuler l’invitation sur le réseau social Snapchat.

Des témoignages à recueillir pour étayer les faits

Parmi les cinq gardés à vue, des jeunes originaires d’Hayange et d’Audun-le-Tiche qui ne sont pas connus des services de police, quatre sont soupçonnés de violation de domicile et le cinquième sera jugé en mars pour outrage et rébellion. Ce dernier a reconnu les faits, les quatre autres ont été relâchés également mais l’enquête se poursuit pour eux. Il faut faire la part des choses entre la violation de domicile et la trop grande publicité donnée à cette fête. 

Porte dégradée, violences légères

Selon les jeunes présents dans la maison, entre 20 et 40 personnes se sont présentées devant et ont essayé une première fois d’entrer vers 23 heures. La porte a été dégradée, les policiers sont intervenus. Puis, vers 4 heures, seconde tentative d’intrusion, des violences légères ont éclaté. Les policiers sont revenus et cette fois ils ont embarqué cinq jeunes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu