Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Un Romanais excédé par les applaudissements en hommage aux soignants, pointe une arme sur son voisin

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Un habitant de Romans-sur-Isère, dans la Drôme, ivre, n'a pas supporté le bruit de ses voisins, lundi soir lors des applaudissements en remerciement aux soignants pendant la crise du coronavirus. Il a sorti une carabine de chasse et les a menacés.

Le commissariat de Romans-sur-Isère (Drôme).
Le commissariat de Romans-sur-Isère (Drôme). © Radio France - Adèle Bossard

Les applaudissements en hommage aux soignants faisaient trop de bruit à son goût ! Lundi soir, à 20 heures, un habitant de Romans-sur-Isère, dans la Drôme, n'a pas hésité à menacer un de ses voisins avec une carabine de chasse, depuis son balcon au 5e étage.

L'homme était ivre

Cet homme de 58 ans avait près de deux grammes d'alcool par litre de sang. Il buvait l'apéro (sans modération) chez un de ses voisins, quand, à 20 heures, les autres habitants de la résidence sont sortis aux fenêtres pour applaudir les personnels soignants qui luttent en ce moment contre l'épidémie de coronavirus. 

Le quinquagénaire n'a pas supporté ce bruit et n'a pas hésité à le faire savoir. Une altercation a éclaté avec un autre voisin. L'homme est alors rentré chez lui, s'est emparé d'une carabine de chasse et depuis son balcon du 5e étage, il l'a pointée sur l'habitant avec qui il avait eu des mots. Heureusement, il n'a pas fait feu, car l'arme était chargée. 

Garde à vue et convocation devant la justice

Les policiers, appelés sur les lieux, sont arrivés à maîtriser l'excité. Ils l'ont interpellé et placé en garde à vue. Le quinquagénaire a été libéré ce mardi après-midi avec une convocation devant la justice pour septembre prochain. La carabine de chasse, pour laquelle il n'avait pas d'autorisation, a été saisie. Son voisin a déposé plainte. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu