Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Mouvement des gilets jaunes

Un routier espagnol tire sur des gilets jaunes à Béziers avec des balles à blanc

-
Par , , France Bleu Hérault, France Bleu

Un routier espagnol a sorti son fusil sur un barrage de gilets jaunes, samedi soir à Béziers. Il a fait feu à plusieurs reprises, des balles à blanc. Un manifestant a été légèrement blessé. Les policiers ont dû tirer dans les pneus du camion pour l'arrêter.

Des gilets jaunes près du rond point de la Méridienne
Des gilets jaunes près du rond point de la Méridienne © Radio France - Stéphane Pocher

Béziers, France

Un chauffeur de poids lourd espagnol n'a pas supporté d'être bloqué par des gilets jaunes à Béziers, samedi soir. Il a sorti son fusil et tiré plusieurs fois en direction des manifestants, des balles à blanc. Un manifestant a été blessé à la main. Les policiers ont également dû faire usage de leur arme pour crever des pneus du camion alors que le routier prenait la fuite .

Le chauffeur du camion a pris la fuite

Après avoir essuyé les tirs, à blanc, de ce routier espagnol d'une soixantaine d'années, qui était descendu de son camion , des gilets jaunes qui occupaient le rond point de la Méridienne à Béziers ont brisé le pare brise avec des projectiles. Le chauffeur leur a jeté des  canettes de bière et est remonté dans sa cabine . Il a redémarre, forcé le barrage. Heureusement personne n'a été renversé . Ils ont appelé la police . 

Des policiers de la Bac ont pris le routier en filature. Malgré leurs injonctions, il a refusé de s'arrêter. Les policiers ont été obligés de sortir leur arme, pour crever l'un des pneus du camion pour le forcer à s'arrêter quelques mètres plus loin, où une deuxième équipe de la BAC attendait. Le routier ne voulait toujours pas sortir.  Il a même sorti une deuxième arme, un Taser de sa boite à gants. Les policiers ont donc eu recours à la force, c'est à coups de matraque télescopique qu'ils ont réussi à le faire descendre pour l'arrêter et l'emmener d'abord à l'hôpital de Béziers pour des soins avant de le placer en garde à vue .

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu