Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un sans-abri en garde à vue à Poitiers après l'incendie criminel à l'abbaye de Ligugé

-
Par , France Bleu Poitou

L'abbaye de Ligugé, la plus ancienne abbaye de France située près de Poitiers, a été la cible d'un incendie volontaire lundi soir. Le principal suspect, un SDF de 52 ans, a été placé en garde à vue dans les locaux de la police nationale.

L'ancienne buanderie qui a brûlé avec en arrière-plan, la flèche de l'église paroissiale de l'abbaye de Ligugé
L'ancienne buanderie qui a brûlé avec en arrière-plan, la flèche de l'église paroissiale de l'abbaye de Ligugé © Radio France - Jules Brelaz

Le principal suspect de l'incendie criminel qui a visé l'abbaye de Ligugé (Vienne) lundi soir reste en garde à vue, annonce ce mardi le parquet de Poitiers. Ce sans-abri âgé de 52 ans, connu pour des antécédents judiciaires, a été interpellé en état d'ivresse aux abords du monastère peu après les faits. Il a passé la nuit de lundi à mardi en cellule de dégrisement avant de pouvoir être auditionné dans le courant de la journée de mardi. Le procureur adjoint de Poitiers annonce que sa garde à vue va être prolongée

Des traces d'hydrocarbures retrouvées sur le suspect sont en cours d'analyse pour déterminer si elles coïncident avec les constatations faites par la police scientifique sur le départ de feu.

"Les flammes n'ont détruit qu'une salle qui était une ancienne buanderie, où il n'y avait que deux vélos à l'intérieur, mais c'est vrai que, dès que l'on pense incendie, on repense à Nantes et à Notre-Dame-de-Paris. L'abbaye en elle-même n'a pas été touchée, par grâce. On est plus malheureux pour la personne qui a commis l'acte", déclare, miséricordieux, le père Christophe, supérieur de l'abbaye. 

Fondée au IVe siècle par Saint-Martin, l'abbaye de Ligugé est le plus ancien établissement monastique d'Occident encore en activité. Si les dégâts sont limités à une ancienne buanderie, l'affaire rappelle malgré tout le feu volontaire qui a ravagé la cathédrale de Nantes samedi 18 juillet

Les vingt-cinq moines bénédictins hébergés sur place et le maire de la commune de Ligugé, Bernard Mauzé, se félicitent qu'il n'y ait pas eu de dégâts dans 'église paroissiale ni dans la bibliothèque, quasiment unique en Europe, qui abrite plus de 350.000 ouvrages anciens, dont des incunables, ces livres imprimés avant 1500.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess