Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le sapeur-pompier volontaire agressé à Anzin porte plainte

-
Par , France Bleu Nord

Dimanche 27 octobre, un sapeur-pompier volontaire a été victime d’une agression en rejoignant la caserne d’Anzin où il venait renforcer la garde. Il a été transporté vers le centre hospitalier de Valenciennes, dont il est sorti dans la matinée. Il a de suite porté plainte.

Les pompiers sont intervenus vers 20h30 ce dimanche
Les pompiers sont intervenus vers 20h30 ce dimanche © Radio France - radio france

L'agression s'est produite vers 2h45 du matin, dimanche 27 octobre. C’est en se rendant au centre d’incendie et de secours d’Anzin, dans le valenciennois, qu’un sapeur-pompier volontaire a été frappé par une personne qu'il allait aider. Brièvement hospitalisé, il est allé porter plainte dès sa sortie de l'hôpital.

Il était d'astreinte cette nuit, et venait d'être appelé pour renforcer les effectifs. Mais à peine arrivé devant la caserne, alors qu'il se portait au secours d'une personne, cette dernière a d'abord refusé son aide, avant de le frapper. Il a reçu plusieurs coups de poing, notamment au visage.

Il a porté plainte

Ses collègues l’ont pris en charge et transporté vers le centre hospitalier de Valenciennes. Il en est sorti vers 11 heure du matin, et, accompagné par sa hiérarchie et ses collègues, il s'est rendu au commissariat pour porter plainte. Le médecin doit encore estimer le nombre de jours d'incapacité temporaire de travail.

En 2018, 250 pompiers ont été agressés, et le chiffre ne baisse pas en 2019 : au premier semestre, on compte 122 agressions. "Mais un seul acte est déjà un acte de trop" fait savoir le directeur de la communication du SDIS du Nord.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu