Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un pompier volontaire en vacances sauve un homme d'une voiture en feu, il reçoit la médaille du courage

-
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu Mayenne, France Bleu

L'été dernier Benoît Doiteau, pompier volontaire mayennais alors en vacances dans les Pyrénées-Orientales, sort un homme de sa voiture accidentée en flamme. Quelques minutes après, le véhicule s'embrase. Six mois après, le ministre de l'Intérieur va lui remettre ce vendredi la médaille du courage.

Benoît Doiteau, sapeur-pompier volontaire héroïque dans sa caserne de Javron-les-Chapelles
Benoît Doiteau, sapeur-pompier volontaire héroïque dans sa caserne de Javron-les-Chapelles - Pompiers de la Mayenne

Il a l'habitude de sauver des vies mais rarement dans ces conditions. Benoît Doiteau est sapeur-pompier volontaire en Mayenne, à la caserne de Javron-Les-Chapelles. Le 8 juillet dernier, alors qu'il est en vacances à Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales) avec sa femme et ses enfants, il aperçoit une voiture en feu sur le bord de la route. À l'intérieur, une personne est encore coincée dans le véhicule. "Je n'ai pas du tout réfléchi. Mon seul but est de sortir le conducteur qui est incapable de le faire tout seul." 

Même six mois plus tard, Benoît Doiteau se souvient parfaitement de ce qui s'est passé ce jour-là. "L'accès était assez difficile parce que les flammes entouraient le véhicule, raconte-t-il. Par chance, le côté passager n'était pas obstrué par les flammes. La vitre était ouverte, alors je me suis glissé par la fenêtre, puis j'ai tiré l'homme vers moi. Je l'ai mis en sécurité à une trentaine de mètres et le véhicule a explosé."

"J'étais en short et en tong" - Benoît Doiteau, sapeur-pompier volontaire

Benoît Doiteau a utilisé les techniques apprises en tant que pompier pour secourir l'homme. D'autant plus qu'il n'était pas équipé avec une tenue adéquate : "J'étais en short et tong, sourit-il. Ce n'est pas ma tenue habituelle pour faire des grosses interventions comme ça." 

Une médaille inattendue 

Six mois plus tard, il s'apprête donc à recevoir une médaille d'honneur pour actes de courage et de dévouement. D'abord étonné, il a ensuite ressenti une forme de fierté mêlée à de l'embarras. "Je suis gêné par rapport à mes collègues. Les autres sapeurs-pompiers de France la mérite autant que moi. Tous devraient avoir une médaille comme ça par rapport à tout ce qu'ils font dans l'année."  

"Être sapeur-pompier : une grosse fierté pour moi" - Benoît Doiteau, sapeur-pompier volontaire

Benoît Doiteau continue d'être sapeur-pompier volontaire, comme depuis 24 ans, en plus de son activité de chef d'entreprise d'ambulances et toujours avec la même envie. "Aller aider les gens, être proche des gens, servir, moi ça me plaît. Être sapeur-pompier, déjà, c'est vraiment une grosse fierté pour moi." 

Antoine Loistron - France Bleu Roussillon 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess