Faits divers – Justice

[MAJ] Un Sarthois blesse légèrement deux policiers à Nantes

Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan et France Bleu Maine lundi 18 janvier 2016 à 11:55

police illustration
police illustration © Radio France

A Nantes, deux policiers ont été légèrement blessés par un chauffard qu'ils voulaient contrôler. Ce Sarthois de 45 ans a été interpellé après une course-poursuite. Il n'a pas de permis.

Un Sarthois de 44 ans a légèrement blessé deux policiers nantais dans la nuit de samedi à dimanche. Ils le repèrent alors qu'il roule très vite, dans le secteur du hangar à bananes, sur l'île de Nantes, en direction de la route de Pornic. Ils veulent le contrôler, ainsi que les deux passagers qui se trouvent à bord de la voiture, mais il accélère encore et s'enfuit en direction de Rezé

Plusieurs stops et plusieurs feux-rouges grillés

Le chauffard grille plusieurs feux rouges, plusieurs stops et il prend des ronds-points à contre-sens. Il lâche ses deux passagers dans un lotissement, ils s'enfuient en passant par les espaces verts. Le Sarthois se retrouve alors dans une impasse. Il percute une voiture de police et repart en marche arrière. C'est à ce moment-là qu'il percute un premier policier et le projette sur un mur (il est suffisamment blessé pour avoir 7 jours d'arrêt de travail).

Il se retrouve coincé dans une impasse une deuxième fois. Et, une deuxième fois, il fonce sur un policier qui doit sauter sur le capot de sa voiture pour ne pas être renversé. Les renforts arrivent avec un "stop stick", une herse qui permet de crever les pneus d'une voiture en fuite. Avant même d'avoir eu le temps de l'utiliser, ils sont obligés de se jeter sur un rond-point pour éviter la voiture qui leur fonce dessus. 

Un policier projeté contre un mur

Finalement, le conducteur est obligé de s'arrêter à cause d'un pneu crevé. Il continue sa fuite à pied et il est interpellé un peu plus tard dans le jardin d'un pavillon de la rue de la Butte-de-Praud à Rezé.

Il doit être jugé ce mardi après-midi en comparution immédiate. Il a déjà été arrêté pour conduite sans permis et pour refus d'obtempérer en 2009.