Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un septuagénaire écope d'un an de prison avec sursis pour avoir suivi avec sa voiture des femmes noires

mardi 31 juillet 2018 à 11:54 Par Marcellin Robine, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu

Un homme de 74 ans a été condamné lundi 30 juillet par le tribunal de grande instance de Caen à un an de prison avec sursis. Pendant 4 ans, il a suivi en voiture avec insistance de nombreuses femmes de couleur noire dans l'agglomération caennaise. L'homme a toujours nié les faits devant le tribunal.

Un septuagénaire condamné à un un an de prison avec sursis. Il demandait à des femmes noires de monter dans son véhicule et de discuter.
Un septuagénaire condamné à un un an de prison avec sursis. Il demandait à des femmes noires de monter dans son véhicule et de discuter. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

Caen, France

Pendant tout le procès, le prévenu parle de drague, de discussions courtoises. "Je suis convivial, un ancien commerçant, j'ai du temps libre" explique ce retraité depuis 13 ans.  Les victimes n'évoquent pas les mêmes faits. "Au début, je remarquais un monsieur âgé dans sa voiture aux environs de la gare ou dans le centre ville de Caen, raconte une femme de 23 ans qui a été suivie pendant 2 ans. Il était un peu lourd, j'en ai parlé à ma sœur et à une amie, qui sont aussi noires et elles avaient aussi affaire à lui. C'était insistant, il me klaxonnait sur mon trajet."

"Quand, c'est non, ça n'est pas peut-être. C'est non !", une victime.

Les victimes se sont réunies grâce à Facebook. La maman d'une adolescente de 14 ans qui s'est fait accoster met en ligne en mars dernier une photo de la voiture. "A 14 ans, on ne flirte pas avec un homme âgé, on reste avec des adolescents !", s'exclame cette mère, elle aussi victime. L'enquête avance, des mains courantes déposées plusieurs semaines plus tôt rejoignent le dossier. Au total, une soixantaine de témoignages sont recueillis. Tous proviennent de Caen et de ses communes limitrophes.

Elles étaient 15 femmes à se présenter comme victimes dans cette affaire. 3 d'entre elles étaient présentes à l'audience. Elles ont demandé quelques milliers d'euros de réparation pour préjudice moral. Le tribunal a condamné le septuagénaire à verser cet argent. L'homme écope d'un an de prison avec sursis pour harcèlement et violence avec préméditation. Il devra être aussi suivi par un psychologue.