Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un "serial mordeur" au collège Jules Ferry de Cazouls-lès-Béziers, dans l'Hérault

jeudi 11 octobre 2018 à 17:20 Par Stefane Pocher, France Bleu Hérault et France Bleu

Depuis la rentrée scolaire, un groupe de jeunes attendait la fin des cours au collège Jules Ferry de Cazouls-lès-Béziers (Hérault) pour mordre des élèves jusqu'au sang. La police municipale et la gendarmerie ont mis fin à ces agressions. Une plainte a été déposée et transmise au parquet de Béziers.

Entrée principale du collège Jules Ferry
Entrée principale du collège Jules Ferry © Radio France - Stéfane Pocher

Cazouls-lès-Béziers, France

Un jeu complément absurde aurait pu mal tourner au collège Jules Ferry de Cazouls-lès-Béziers, dans l'Hérault. Un groupe de sept à huit jeunes s'amusait à mordre jusqu’au sang des collégiens depuis le début de la rentrée scolaire. Le meneur âgé de 19 ans a été identifié par la police municipale et la gendarmerie. Ce jeune homme attendait ses victimes à la sortie de l'établissement. Il obligeait les nouvelles recrues qui souhaitaient intégrer sa bande à mordre les petites victimes. 

Le maire tient à rassurer les parents de ce collège de 650 élèves

La plainte d’une collégienne de 12 ans a été transmise au procureur de la République de Béziers. Il n'y a pas de jours d'ITT d'après nos informations. Toutes les victimes n’ont pas eu cette même démarche. 

Sur sa page Facebook, le maire Philippe Vidal dénonce ce comportement. Il est intervenu dès qu'il en a eu connaissance pour stopper ce jeu "débile" et rassurer les parents inquiets.

"Si on n'était pas intervenu, ce serait devenu traumatisant" explique Philippe Vidal, le maire de Cazouls-lès-Béziers

Des collégiens rencontrés à la sortie de l'établissement avouent avoir eu peur et ne pas comprendre le comportement de ces jeunes. La gendarmerie et la police municipale veillent à ce que ces agressions ne recommencent pas.

Des élèves disent avoir été terrorisés

La situation est sous contrôle. Mais plusieurs élèves rencontrés à la sortie du collège nous racontent ne plus se promener à la fin des classes comme ils avaient l’habitude de le faire, par crainte d’être mordu à leur tour. Des parents expliquent aussi avoir interdit à leurs enfants de traîner seul devant l'établissement. Certains ayant même décidé de venir les récupérer en voiture. 

L'agresseur était surnommé "The commander" 

Ce jeu "débile", comme le dit la mairie, a commencé à la fin du mois d’août, quelques jours seulement avant la rentrée scolaire. Visiblement ce groupe de jeunes mordait à pleine dents en surprenant leur victime en arrivant par derrière.

Le rectorat dit être vigilant. Ces agressions sont prises très au sérieux. D’après certains parents, les enseignants seraient intervenus en classe en demandant d’être prudent et de stopper ce jeu. Ces agressions ne sont pas répandues ailleurs qu’à Cazouls-lès-Béziers. 

Il s’agit seulement de l’inspiration de ce jeune majeur dont la maturité est celle d’un adolescent de 14 ans. Le leader de cette bande se serait inspiré d’un film.

La police municipale a été alertée par un parent dont l’enfant a été victime. À l’aide de gendarmerie les auteurs ont été identifiés et convoqués à la brigade. D'après des enfants, les membres du "gang" étaient menaçants et se promenaient avec des couteaux dans leurs sacs.