Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Un seul randonneur verbalisé en montagne ce week-end en Isère : "Le message est passé" pour le PGHM

Par

Une seule contravention au départ de randonnées en montagne ce week-end en Isère. Les gendarmes du PGHM continuent leurs contrôles mais constatent enfin "un vrai coup de frein" dans les sorties par rapport au début du confinement.

L''hélicoptère du PGHM au dessus des glaciers du massif du Mont-Blanc L''hélicoptère du PGHM au dessus des glaciers du massif du Mont-Blanc
L''hélicoptère du PGHM au dessus des glaciers du massif du Mont-Blanc - PGHM Chamonix

Verbalisé dans un refuge à 1.700 mètres d'altitude en Belledonne

Un randonneur d'une trentaine d'années a été verbalisé samedi par les gendarmes du PGHM qui font des contrôles depuis le début du confinement pour calmer les ardeurs de ceux qui voudraient aller en montagne**. L'homme s'était "confiné"** dans le refuge d'Aiguebelle en Belledonne,  à plus de 1700 mètres d'altitude, bien loin du périmètre explicite d'un km de son domicile imposé par les mesures gouvernementales. Il a été invité à  rejoindre sa voiture sur le parking de Prabert , à rentrer chez lui et à payer 135 euros d'amende (il n'était pas récidiviste).

Publicité
Logo France Bleu

Une seule contravention dans le week-end

Cette contravention a été la seule rédigée par les gendarmes du PGHM qui se rendent régulièrement sur des départs de randonnée pour faire des contrôles. Si dans les premiers jours du confinement, les pratiquants étaient nombreux à ignorer, volontairement ou pas, les interdictions, désormais ils constatent un "vrai "coup de frein" aux sorties  en montagne. 

Les pratiquants ont entendu les messages

Les autres personnes contrôlées dans le week-end étaient toutes en règle, c'est à dire à proximité de leurs lieux de confinement."Le message est passé", estime le capitaine Patrick Poirot qui commande le PGHM de l'Isère.  "Il y a encore des gens qui sortent, mais à la marge. On va continuer à être présents". 

Les patrouilles vont se poursuivre tous les jours  pendant le confinement

"Il y aura encore des patrouilles tous les jours sur les sites de randonnées, une équipe le matin, une autre l'après-midi",  prévient le capitaine Poirot . "En ciblant les lieux où l'on nous signale des randonneurs. On ne peut pas baisser la garde en ce moment."

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu