Faits divers – Justice

Un sexagénaire ardéchois soupçonné d'avoir fait sauter un distributeur de billets

Par Nathalie De Keyzer et Stéphane Milhomme, France Bleu Drôme-Ardèche mardi 17 juin 2014 à 15:38

Un distributeur automatique du Crédit agricole en Drôme. Image d'illustration.
Un distributeur automatique du Crédit agricole en Drôme. Image d'illustration. © Radio France - Stéphane Milhomme

L'homme a été placé en détention provisoire. Il aurait fait sauter le distributeur de billet du crédit agricole de Saint-Etienne-de-Fontbellon dans la nuit du 11 au 12 avril dans la galerie du centre commercial Leclerc. Le suspect a été confondu par son ADN.

Dans la nuit du 11 au 12 avril dernier, le vigile du centre Leclerc a entendu la déflagration à l'extérieur de la galerie commerciale et alerté la police dans cette commune de l'Ardèche. Au milieu des débris du distributeur, les enquêteurs de la PJ de Valence ont retrouvé un tout petit bout de latex, sans doute un bout du gant utilisé par le poseur d'explosif.

Un homme déjà fiché

Et l'ADN a parlé. Ce qui a permis l'interpellation de cet Ardéchois qui vit près d'Aubenas.Chez lui, les policiers ont découvert sept bâtons de dynamite de chantier, du même type que ceux utilisés pour faire sauter le distributeur. L'Ardéchois a été mis en examen et écroué par un magistrat de Privas. Si l'ADN de cet homme a été identifié, c'est que l'Ardéchois était fiché car il a déja été condamné à plusieurs reprises notamment pour des vols à main armée. Ces condamnations s'élèvent à une dizaine d'années de prison.

Il était reparti bredouille

Sur l'explosion de ce distributeur, il a sans aucun doute agi seul. L'homme ne semble avoir aucun lien avec les équipes qui s'en prennent aux distributeurs de Drôme Ardèche depuis plus d'un an, quatorze attaques en tout. Ceux là agissent avec la technique du gaz injecté dans l'appareil pour le faire exploser. L'Ardéchois s'est au contraire servi d'explosif de chantier. Dans la nuit du 11 au 12 avril dernier le suspect n'avait pas réussi a faire exploser les caissettes de billets. Il était reparti bredouile.

Partager sur :