Faits divers – Justice

Un sextoy envoie trois cambrioleurs en prison

Par Emmanuel Champale, France Bleu Drôme-Ardèche jeudi 19 mars 2015 à 19:59 Mis à jour le jeudi 19 mars 2015 à 20:07

Cambriolage (illustration)
Cambriolage (illustration) © MaxPPP

Après un cambriolage à Valence, dans la Drôme, l'automne dernier, quatre voleurs présumés ont été arrêtés et une partie de leur butin retrouvé. Policiers et gendarmes ont travaillé pendant cinq mois pour faire tomber la bande. Tout est parti de la découverte d'un sex-toy sur les lieux du cambriolage.

Il aura fallu cinq mois d'enquête et la collaboration des policiers et des gendarmes pour retrouver les auteurs présumés d'un important cambriolage commis l'automne dernier à Valence.

Au mois d'octobre, les habitants d'une maison partis en vacances pendant une quinzaine de jours, découvrent le vol à leur retour : la voiture cabriolet a disparu, ainsi que 3 motos , des bijoux, de l'or, des diamants, du materiel Hi-Fi. Les cambrioleurs ont fait le tour de la maison et du coffre-fort. Vu le désordre qui règne dans l'habitation, ils ont sans doute passé plusieurs jours dans l'habitation en l'absence des proprietaires.

Un sextoy sur l'évier

Sur place, les policiers du groupe d’atteinte aux biens de la sûreté départementale de la Drôme, constatent les faits, et trouvent au bord d'un évier un sextoy. Vu l'importance du cambriolage, les enquêteurs décident d'effectuer des relevés d'empreintes génétiques. Les résultats font apparaître l'ADN d'un homme de 37 ans, déja fiché.

Les enquêteurs se rendent chez lui à la Voulte-sur-Rhône, mais le suspect n'y est pas. En revanche, les policiers découvrent lors de la perquisition une partie des objets dérobés à Valence. Les différentes visites effectuées les semaines suivantes au domicile du cambrioleur présumé ne donnent rien. Il est introuvable.

Une enquête difficile

Dans le même temps, dans une toute autre affaire, une enquête mène les gendarmes au Pouzin chez un couple où sont entreposés des objets provenant, eux aussi, du cambriolage de Valence. Un garçon, est aussi arrêté peu après à Beauchastel. Cette fois, c'est une moto volée qui est retrouvée. Ces trois personnes sont entendues puis relachées mais l'enquête continue. 

Les factures téléphoniques et les appels détaillés des quatre suspects sont alors "épluchés" par les enquêteurs. Aucun doute : tous se connaissent mais le principal suspect court toujours.  

Trois suspects écroués

Finalement, le mardi 17 mars, après cinq mois de cavale, l'homme se rend au commissariat de Valence. Placé en garde à vue, il reconnaît les faits. Il explique même aux policiers comment il leur a échappé pendant si longtemps. En fait, il avait construit une planque sous un escalier de sa maison de la Voulte-sur-Rhône : une cloison en lambris, avec un radiateur fixé dessus, cachait un abri indétectable.

Les trois autres suspects ont été de nouveau interpellés , tous ont été présentés au Parquet de la Drôme ce jeudi après-midi. Les trois hommes ont été écroués, la femme laissée en liberté sous contrôle judiciaire, en attendant leur procès le 16 Avril devant le tribunal correctionnel de Valence.