Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : un skateur de 26 ans menace de mort deux gendarmes lors d'un contrôle d'attestation de sortie

-
Par , France Bleu Loire Océan

En Loire-Atlantique un contrôle d'attestation de déplacement tourne vinaigre. Un homme de 26 ans qui circulait en skate-board dans les rues de Plessé (44)ce jeudi aurait menacé de mort deux gendarmes mobiles.

Le jeune homme placé en garde à vue faisait du skate dans les rues de Plessé (44). Photo d'illustration.
Le jeune homme placé en garde à vue faisait du skate dans les rues de Plessé (44). Photo d'illustration. © Maxppp - Frank Graetz

Il n'était pas tout à fait 16 h ce jeudi dans les rues calmes de Plessé - commune de 5200 habitants dans le nord de la Loire-Atlantique- quand deux gendarmes mobiles de l’escadron de Saint-Nazaire auraient été outragés et menacés de mort par un jeune de 26 ans qui circulait à skate-board sans attestation de déplacement dérogatoire, obligatoire en application du décret pour faire face à l'épidémie de COVID 19.

Cet habitant de Plessé aurait refusé le contrôle, fait mine de "vouloir frapper les militaires avec sa planche", et menacé de mort les deux gendarmes après les avoir copieusement "traité de noms d'oiseau". D'après la gendarmerie il était alcoolisé et serait déjà connu de leurs services pour ce genre d'outrage.

L'homme a été placé en garde à vue à Saint-Nicolas-de-Redon et doit être présenté au parquet de Saint-Nazaire ce vendredi après-midi.

Sept verbalisations par jour sur le secteur de Châteaubriant

Le territoire couvert par les gendarmes de Châteaubriant s'étend de Saint-Nazaire à la Meilleraye-de-Bretagne et de Châteaubriant à Blain. Ils ont enregistré en moyenne cette semaine sept verbalisations par jour pour des sorties sans attestation de déplacement dérogatoire. Un chiffre en baisse. La semaine dernière c'était entre dix et vingt par jour.

Un homme contrôlé sans attestation quatre fois en dix jours

Depuis ce vendredi matin, un habitant de Châteaubriant de 23 ans qui a contrevenu à la règle quatre fois en dix jours est en garde à vue. La gendarmerie précise :

C'est sa quatrième fois en dix jours sans attestation. Au bout de trois dans un délai de 30 jours, c’est un délit"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu