Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un skieur introuvable depuis trois jours en Capcir, les secours ne perdent pas espoir

lundi 8 janvier 2018 à 18:46 Par Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Roussillon et France Bleu

Le randonneur à ski est parti samedi matin de Formiguères (Pyrénées-Orientales). Il n'a toujours pas été retrouvé par les secours ce lundi. Les recherches reprennent mardi. Policiers et gendarmes de haute montagne ont bon espoir de le retrouver vivant. Il s'agit d'un sportif aguerri et équipé.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - FLORENT RAOUL

Formiguères, France

Cela fait plus de 20 ans que l'homme pratique le ski de randonnée. Les hauteurs de Formiguères, et le pic Mortier, il les connait comme sa poche, selon son compagnon de randonnée qui a donné l'alerte dès samedi soir

Le skieur est parti récupérer son ski qui s'était détaché de la cheville. Depuis, il n'a pas reparu. 

Cet homme de 60 ans, très aguerri, est équipé en vivres et en matériel. Il a sur lui un DVA, un détecteur de victimes d'avalanche, ce qui permet aux secouristes de le repérer plus facilement avec leurs appareils. 

Un skieur très expérimenté

Une vingtaine d'hommes est partie à sa recherche ce lundi, avec deux hélicoptères en renfort, Dragons 66 du côté des Pyrénées-Orientales, Choucas 09 sur le versant Ariégeois. La zone est à la frontière entre les deux départements. 

Là haut, à 2.600 mètres d'altitude, la montagne est très pentue, il n'y a plus d'arbres : ce ne sont que barres rocheuses et couloirs. Les pentes avoisinent les 30 degrés. 

Les recherchent reprennent ce mardi, avec le même dispositif. Même si les chances de retrouver l'homme sain et sauf s'amenuisent de jour en jour, les secouristes gardent espoir. Le skieur, bien équipé, connait tous les gestes de survie.