Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un spéléologue coincé 12h sous terre à Montrond-le-Château dans le Doubs

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Un nouvel accident de spéléologie s'est produit ce lundi à Montrond-le-Château dans le Doubs, 15 jours après celui de Malbrans. Un guide qui encadrait un groupe s'est blessé au bras, il s'est retrouvé coincé à 300 mètres sous terre. Il est finalement ressorti vers 2h du matin.

Après celui de Malbrans cet accident de spéléologie est le deuxième dans le Doubs en dix jours. Mais cette fois heureusement les opérations de secours ont duré moins longtemps.
Après celui de Malbrans cet accident de spéléologie est le deuxième dans le Doubs en dix jours. Mais cette fois heureusement les opérations de secours ont duré moins longtemps. - Fil Twitter de la Préfecture du Doubs

Pour une première initiation à la spéléologie, pas de doute, ce fut une véritable aventure ! Un spéléologue qui encadrait un groupe de cinq personnes, trois adultes et deux enfants, s'est blessé au bras, avec suspicion de fracture, ce lundi à Montrond-le-Château dans le Doubs. Il s'est du coup retrouvé coincé à 300 mètres sous terre.

Une douzaine d'heures passées sous terre

15 jours après l'accident de spéléologie de Malbrans, ce nouvel accident qui s'est produit dans la grotte des Cavottes, a mobilisé une soixantaine de personnes, 24 pompiers et 37 bénévoles du Spéléo Secours Français. Au final cet homme de 62 ans n'aura passé qu'une douzaine d'heures sous terre. Il s'agit de Benoît Decreuse, pratiquant chevronné bien connu dans le milieu des spéléos franc-comtois, par ailleurs curé de Frasne dans le Haut-Doubs.

Mais comme souvent dans les sauvetages spéléo, rien n'a été vraiment simple: il a fallu le médicaliser, l'installer sur une civière pour les passages difficiles notamment le passage des échelles, il a aussi fallu élargir un passage trop étroit.

Les sauveteurs ont dû élargir certains passages pour pouvoir évacuer la victime
Les sauveteurs ont dû élargir certains passages pour pouvoir évacuer la victime - Fil Twitter de la préfecture du Doubs

Le sang-froid des spéléos amateurs

Benoît Decreuse a pu terminer à pied et ressortir à l'air libre vers 2h du matin dans la nuit de lundi à mardi. Il a été transporté au CHU de Besançon, les premiers examens laissaient craindre une double fracture du bras, ce mardi matin son état n'inspire pas d'inquiétudes. Et pour une fois c'est le guide qui peut dire merci à ceux qui l'accompagnaient : car c'est grâce au sang-froid de ces spéléos débutants, dont deux sont parvenus à ressortir tous seuls et à alerter les secours, que l'histoire s'est bien terminée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess