Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Un standardiste, deux vendeurs : le trafic de cocaïne leur rapportait 2000 euros par jour

-
Par , France Bleu Loire Océan

Trois individus, soupçonnés de vendre de 200 grammes de cocaïne par semaine, ont été interpellés puis placés en garde à vue à Nantes. Ce trafic leur aurait permis de gagner près de 130 000 euros en moins de deux mois.

Trois hommes ont été interpellés à la suite d'un trafic de drogue qui leur aurait rapporté plus de 100 000 euros.
Trois hommes ont été interpellés à la suite d'un trafic de drogue qui leur aurait rapporté plus de 100 000 euros. © Maxppp - Nathalie Bourreau

Nantes, France

Trois homme originaires de Lyon son soupçonnés de trafic de drogue à Nantes. Les suspects étaient bien organisés : un homme reçoit des appels de consommateurs, deux vendeurs les livrent. L'affaire fonctionne à merveille pour les trois suspects qui font environ 30 ventes par jour, soit plus de 2 000 euros selon les enquêteurs. Mais leur marché a pris fin le 1er décembre. Après deux mois d'enquête, les trois individus ont été interpellés par les enquêteurs, chez eux, dans la quartier  de la Bottière à Nantes. 

Au moins 126 000 euros de recettes

Pour vendre la drogue, les deux vendeurs se rendaient sur trois points de vente du centre-ville : Hôtel-Dieu, Duchesse-Anne et Graslin. Ils vendaient à une trentaine de consommateurs entre 13 h 30 et 2 heures du matin. D’après les enquêteurs, les hommes mis en cause écoulaient 200 grammes en moins d'une semaine. La brigade des stupéfiants les a suivis pendant deux mois avant de les interpeller. Les malfrats auraient donc gagné au moins 126 000 euros.

15 590 euros dissimulés dans le frigo

Au moment de l'interpellation, les forces de l'ordre ont découvert 200 grammes de cocaïne dans le frigo, l'équivalent de 14 000 euros. Et ce n'est pas tout. Deux grammes de cocaïne près d'un lit ainsi qu'un gramme dans la poche d'un des trois suspects sont découverts. L'ensemble représenterait 15 590 euros d'après la brigade des stupéfiants. 

Les individus ont nié en bloc lors de leur garde-à-vue qui a pris fin ce jeudi 5 décembre. Les clients présumés, entendus également, ont confirmé acheter de la cocaïne auprès de ces trois hommes. Ces derniers vont désormais être présentés devant le juge.
 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu