Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un stock d'armes impressionnant découvert chez un habitant près de Besançon

-
Par , France Bleu Besançon

Un stock d'armes important a été découvert chez un habitant près de Besançon, dont des armes de guerre non-percutées. Cet homme de 33 ans menait un commerce sur Internet. Il a été condamné ce jeudi à sept mois de prison avec sursis.

Etienne Manteaux, procureur de la République de Besançon
Etienne Manteaux, procureur de la République de Besançon © Radio France - David Malle

Un arsenal impressionnant a été découvert chez un habitant du Grand Besançon en début de semaine, dont des armes de guerre. Les démineurs ont dû intervenir car certains obus pouvaient encore exploser. Leur propriétaire est un homme de 33 ans, sans antécédent judiciaire, qui revendait les armes sur internet. C'est un de ses colis qui a permis de le démasquer.

Un colis avec un obus de douze kilos

Ce paquet contient un obus de 12 kilos. Il est saisi par des douaniers au centre de tri postal de Saint-Priest (Rhône), en octobre 2020. Le  Service enquête judiciaire des finances (SEJF" est alors mobilisé et l'expéditeur identifié. Les investigations montrent qu'il a vendu 250 objets sur internet entre 2018 et 2020, répartis dans 80 colis, pour un poids total d'une tonne environ.

28 armes de guerre saisies

Les enquêteurs, aidés des agents du GIGN, se rendent chez lui au petit matin, en début de semaine. Quand ils forcent la porte, le suspect a dans la main un fusil à pompe. Neutralisé, il est arrêté et placé en garde à vue. Sa maison est perquisitionné et l'arsenal saisi : 28 armes de guerre (des grenades et des obus, certains non percutés), 36 armes d'épaules et des centaines de munitions.

Une photo de certaines armes saisies.
Une photo de certaines armes saisies. © Radio France - David Malle

L'homme explique qu'il récupère les obus dans les forêts bisontines avec un détecteur de métaux. Il revend les armes sur Internet, en grande majorité à l'étranger. Passionné par les armes, cet ancien militaire semble ne pas se rendre compte de la dangerosité de certaines, qui peuvent encore exploser.

Condamné à sept mois de prison avec sursis

Jugé ce jeudi en comparution de reconnaissance préalable de culpabilité, il a été condamné à sept mois de prison avec sursis, une amende douanière et l'interdiction de détenir des armes pendant 15 ans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess