Faits divers – Justice

Une déception amoureuse et une tentative de suicide à l'origine de l'explosion à Dijon

Par Virginie Salanson, France Bleu Bourgogne et France Bleu vendredi 16 septembre 2016 à 14:25 Mis à jour le vendredi 16 septembre 2016 à 16:29

L'explosion de la bouteille de gaz dans l'immeuble de Dijon est volontaire : un amoureux éconduit s'est suicidé.
L'explosion de la bouteille de gaz dans l'immeuble de Dijon est volontaire : un amoureux éconduit s'est suicidé. © Maxppp -

L'explosion qui a ébranlé tout le quartier de la gare, à Dijon, en Côte-d'Or, ce vendredi matin est la conséquence d'une tentative de suicide. Un habitant de l'immeuble a voulu se suicider au gaz après une "déception amoureuse" disent ses proches. L'immeuble s'est effondré, faisant 20 blessés.

"Il avait des idées noires" depuis plus d'un an témoignent ses amis. L'un des habitants de l'immeuble du 15 rue Palliot, à Dijon, en Côte-d'Or, serait à l'origine de l'explosion qui a secoué le quartier de la gare ce vendredi matin. Vers 9h30, l'explosion d'une bonbonne de gaz a provoqué l'effondrement d'une partie de cet immeuble d'habitation, haut de deux étages. Vingt personnes ont été blessées, dont deux gravement.

"Il m'a dit, j'ai plus rien à faire dans ce monde si je suis pas avec elle" raconte un de ses amis, Nino.

Deux de ses amis, Nino et Alex*, présents sur les lieux de l'explosion vendredi matin, témoignent sous couvert d'anonymat au micro de France Bleu Bourgogne : "il a déclaré son amour à une dame, elle a dit non . (...) Il m'a dit qu'il allait se faire péter. Et ben voilà" expliquent Nino et Alex.

Il m'a dit soit je me mets sous un train, soit je me fais péter avec le bâtiment

"J'ai réparé sa voiture jeudi dernier, il pleurait, il m'a dit soit je me mets sous un train, soit je me fais péter avec le bâtiment" expliquent les deux hommes. "Pour elle, il a tout arrêté, l'alcool, le cannabis. Il m'a dit, j'ai plus rien à faire dans le monde si je suis pas avec elle" continuent-ils d'une même voix, "il a pété un câble".

Je suis choqué, on ne fait pas ça

Les deux hommes sont certains que cette explosion n'est pas accidentelle "il a fait exprès, il sait ce qu'il fait" assurent les deux hommes. Il se disent aussi tristes de cette décision "ça me fait mal parce que c'est mon ami" dit l'un, tandis que l'autre renchérit "s'il voulait se faire éclater, il aurait du le faire tout seul. On fait pas ça. Je suis choqué" concluent-ils.

L'homme en question a été admis à l'hôpital de Dijon dans un état grave, son "pronostic vital est engagé pour le moment" d'après la procureur de la République, Marie-Christine Tarare. Le parquet confirme la thèse de la tentative de suicide. Sur son lit d'hôpital, l'homme, âgé d'une cinquantaine d'années,a reconnu les faits. Enfin, selon les sources de France Bleu Bourgogne, ce même homme a été accueilli au service des urgences du CHU de Dijon, il y a quinze jours, pour des problèmes psychiatriques. Il avait en réalité, déjà fait une tentative de suicide.

* Noms d'emprunt.

Le souffle de l'explosion a même abîmé les immeubles voisins du 15 de la rue Palliot, à Dijon. - Maxppp
Le souffle de l'explosion a même abîmé les immeubles voisins du 15 de la rue Palliot, à Dijon. © Maxppp -

→ À lire aussi :