Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un surveillant agressé au centre de détention de Joux-la-Ville

vendredi 31 mars 2017 à 19:06 Par Benoît Jacobo, France Bleu Auxerre et France Bleu

Début de prise d'otage au centre de détention de Joux-la-Ville : un détenu a menacé un surveillant avec un morceau de miroir vendredi, et l'a séquestré durant quelques minutes.

Le détenu a menacé le surveillant avec un morceau de miroir
Le détenu a menacé le surveillant avec un morceau de miroir © Maxppp -

Joux-la-Ville, France

Tout est allé très vite. Ce vendredi 31 mars, un détenu qui se trouvait en "coursive ouverte" a empoigné un surveillant et l'a menacé avec une arme artisanale, un morceau de miroir qu'il a placé sous la gorge. Le détenu s'est ensuite enfermé dans un bureau, tout en menaçant de mort l'agent. Un début de prise d'otage.

Une surveillante est intervenue, avec deux autres détenus, pour parlementer avec le prisonnier. Cela a duré quelques minutes. Suffisamment longtemps pour distraire le détenu, et permettre au surveillant de se dégager. Puis de maîtriser son agresseur.

Le surveillant n'est pas blessé

Le détenu, âgé de 29 ans, fragile psychologiquement, sortait d'un séjour en hospitalisation d'office. Il a été placé en garde à vue "pour violence avec armes". Le surveillant n'est pas blessé, mais choqué. Il a été conduit au centre hospitalier d'Avallon pour des examens de contrôle.

Les syndicats de surveillants déplorent des actes de violence de plus en plus nombreux. La précédente prise d'otage à Joux-la-Ville remonte au mois de novembre 2016 : un surveillant avait été ligoté, sous la menace d'une lame de rasoir.