Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un suspect interpellé dans l'affaire des pneus crevés d'Acigné

-
Par , France Bleu Armorique

Cet homme de 29 ans pourrait être à l'origine des près de 335 pneus crevés dans la commune d'Acigné, près de Rennes, depuis le week-end du 28-29 novembre dernier.

335 pneus crevés et 150 plaintes déposées depuis le week-end du 28-29 novembre dernier
335 pneus crevés et 150 plaintes déposées depuis le week-end du 28-29 novembre dernier © Maxppp - DR

Acigné, France

Un serial creveur de pneus agissait les week-ends, la nuit, depuis le 28-29 novembre dernier. D'abord, une dizaine de pneus crevés, puis cinquante, puis une centaine ! Au total ce sont près de 335 pneus de voiture qui ont été crevés dans les rues d'Acigné près de Rennes.

Un homme de 29 ans

La brigade de recherche de la gendarmerie, ainsi que la brigade de Liffré, avaient mis en place depuis fin novembre un important dispositif de surveillance, avec des patrouilles mais aussi des planques, afin d'appréhender le malfaiteur. Une mobilisation payante puisque dans la nuit du 20 au 21 décembre dernier, une patrouille effectue un contrôle d'identité auprès d'un homme de 29 ans, domicilié à Vitré et travaillant dans une commune voisine d'Acigné.

Dans un premier temps les gendarmes n'ont rien à lui reprocher, mais au fil des interrogatoires, et paraissant suspect, les enquêteurs relèvent des incohérences dans le discours du jeune homme. Une perquisition à son domicile permet de mettre la main sur un couteau de cuisine qui aurait servi à crever les pneus.

Au final, l'homme avoue les faits. Pour expliquer ses motivations, la gendarmerie parle plutôt d'un mal-être chez cette personne, plutôt que d'une vengeance ou une rancœur.

Près de 150 plaintes ont été déposées, et les victimes seront contactées prochainement par la gendarmerie afin de connaître les suites judiciaires.

L'homme de 29 ans, actuellement en garde à vue, sera déféré devant le parquet de Rennes ce samedi 29 décembre.

Choix de la station

France Bleu