Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un suspect interpellé deux ans et demie après un viol dans les Côtes d'Armor

mardi 28 novembre 2017 à 19:53 Par Fanny Beaurel, France Bleu Armorique

Un homme de 49 ans a été interpellé à Rennes le 19 novembre après le viol le 25 avril 2015 d'une jeune femme de 25 ans à Trébédan dans les Côtes d'Armor. Il a été mis en examen pour viol sous la menace d'une arme et écroué à la prison de Rennes-Vezin.

Bruno Grafouillère, commandant de la compagnie de gendarmerie de Dinan et Christine Le Crom, Procureure de la République de Saint Malo
Bruno Grafouillère, commandant de la compagnie de gendarmerie de Dinan et Christine Le Crom, Procureure de la République de Saint Malo © Radio France - Fanny Beaurel

Trébédan, France

Cette enquête judiciaire a abouti après deux ans et demie d'investigations et grâce au progrès de la science. L'affaire remonte au 25 avril 2015. Une jeune femme de 25 ans est victime d'un viol en sortant d'une soirée à Trébédan dans les Côtes d'Armor. Elle se suicidera près d'un an et demie plus tard mais l'enquête ne s'arrête pas et un suspect vient donc d'être interpellé, confondu grâce à des analyses ADN.

Interpellé grâce à la recherche en parentalité

Un ADN avait été prélevé juste après le viol mais les enquêteurs ignoraient à qui il appartenait. Dans cette affaire ils ont recueilli plus de 400 profils génétiques mais sans succès. En mai dernier, soit deux ans plus tard, le parquet de Saint Malo décide de recourir à une nouvelle technique : la recherche en parentalité, c'est à dire la recherche d'un ADN qui serait de la même famille que l'auteur du viol. Et ça marche. Le fichier national automatisé des empreintes génétiques ressort 30 profils. Les enquêteurs vont s'intéresser à chacun, mener leurs investigations , ce qui a donc abouti, et c'est la troisième fois en France grâce à cette technique, à l'interpellation le 19 novembre à Rennes d'un homme de 49 ans.

Un homme originaire de Dinan

Cet homme n'est pas connu pour des affaires de nature sexuelle. Il possède bien un casier judiciaire mais pour des délits routiers. Il est originaire de Dinan. A l'issue de sa garde à vue , il a été mis en examen pour viol sous la menace d'une arme. Un viol qu'il nie. Il a en tous cas été écroué à la prison de Rennes-Vezin