Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le mystère des chevaux mutilés

Un système d'alerte par SMS pour les propriétaires de chevaux en Haute-Saône

Un système d'alerte par SMS vient d'être mis en place par la gendarmerie de Haute-Saône pour les propriétaires de chevaux, après les nombreuses attaques d'équidés ces derniers mois en France. Pour en bénéficier, les propriétaires sont invités à se manifester auprès de la gendarmerie.

Des gendarmes de Haute-Saône vont à la rencontre des propriétaires de chevaux pour les sensibiliser au système d'alerte
Des gendarmes de Haute-Saône vont à la rencontre des propriétaires de chevaux pour les sensibiliser au système d'alerte © Radio France - Jean-François Fernandez

La gendarmerie de Haute-Saône lance un système d'alerte par SMS  pour les propriétaires de chevaux. Un dispositif mis en place après les nombreuses attaques de chevaux ou de poney depuis plusieurs mois en France. Il s'appuie sur le principe des SMS d'alerte destinés aux commerçants qui a déjà prouvé son efficacité, par exemple pour lutter contre les faux billets ou les escroqueries.  

Dès qu'un signalement d'attaque ou de comportement suspect remonte à la gendarmerie, un SMS est immédiatement envoyé aux  propriétaires  de chevaux du département. La gendarmerie a réussi à  contacter un peu plus de 400 propriétaires pour les inscrire sur cette liste d'alerte. "Nous avons croisé deux fichiers, le fichier de l'IFCE , l'Institut Français du Cheval et de l'Equitation, et celui de la Fédération Française d'Equitation" explique le lieutenant-colonel Stéphane Conraux, commandant en second du groupement de gendarmerie de la Haute-Saône, "nous avons appelé les propriétaires un par un".

Les propriétaires invités à se manifester pour bénéficier du dispositif

Mais on estime le nombre des possesseurs d'équidés à 700 dans le département. De nombreux petits propriétaires, qui possèdent un cheval ou un âne sans être affilié à un club ou une organisation équestre, ne sont pas répertoriés. La gendarmerie souhaite entrer en contact avec eux. Elle leur conseille de s'inscrite sur sa page facebook, pour bénéficier de ces alertes, et d'envoyer un mail à  ggd70+equide@gendarmerie.interieur.gouv.fr. Si vous constatez un comportement suspect, il ne faut surtout pas intervenir, mais appeler le 17, et si possible prendre en photo une plaque d'immatriculation de véhicule.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess