Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un tag antipolice découvert au col de l'Escrinet

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Ce samedi matin, deux policiers qui allaient prendre leur service à Privas, en Ardèche, ont découvert une inscription antipolice sur une glissière de sécurité du col de l'Escrinet. Le syndicat Unité SGP Police déplore "un acte pitoyable".

Le tag a été découvert par deux policiers qui allaient prendre leur service
Le tag a été découvert par deux policiers qui allaient prendre leur service - Police de l'Ardèche

Ardèche, France

"2019, 46 policiers suisidés, bonne moyenne". Les mots sont inscrits en rouge sur une glissière de sécurité de la route du col de l'Escrinet en Ardèche, avec une faute d'orthographe au milieu. Deux policiers ont fait cette découverte ce samedi matin alors qu'ils allaient prendre leur service au commissariat de Privas.

"46, ça doit être le QI de la personne qui a fait cela. C'est pitoyable, ironise le major Rachid Debousse, porte-parole départemental du syndicat Unité SGP Police. J'ai de la compassion pour cette personne, car il faut être malheureux pour écrire ça."

"Nous sommes au service de la population"

Le tag a sûrement été réalisé dans la nuit de vendredi à samedi, car vendredi soir les policiers n'avaient rien vu. Il y a donc peu de chance que son auteur soit retrouvé. Unité SGP Police espère que le Département, qui gère cette route, effacera rapidement ce tag. D'autant plus qu'il ne représente pas la mentalité de la population, estime Rachid Debousse :

"Je suis convaincu, notamment en Ardèche, dans un milieu plutôt rural, que les personnes en zone police, aiment leur police. Parce que nous, nous sommes au service de la population."

Depuis le début de l'année 46 policiers et 10 gendarmes se sont donnés la mort en France. Un chiffre tristement en hausse par rapport à l'année dernière.

Choix de la station

France Bleu