Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un couple lillois part en tandem distribuer des lunettes au Cambodge

samedi 16 juin 2018 à 10:14 Par La rédaction de France Bleu Nord, France Bleu Nord

Un tandem pour un voyage humanitaire : c'est le défi de deux Lillois, Alexis Baratte et Emilie Dubus. Ce week-end, ils partiront à vélo vers le Cambodge pour distribuer des lunettes aux personnes dans le besoin. Leur voyage, qui s'achèvera en Amérique du Sud, doit durer un an.

Alexis Baratte et Emilie Dubus pilotent un tandem hybride : meilleure visibilité qu'un tandem classique et plus de convivialité que sur deux vélos séparés
Alexis Baratte et Emilie Dubus pilotent un tandem hybride : meilleure visibilité qu'un tandem classique et plus de convivialité que sur deux vélos séparés - Emeline Vin

Lille, France

Pour l'instant, ils sont deux Lillois sur leur tandem : Emilie Dubus à l'avant, Alexis Baratte à l'arrière. Samedi, ils auront avec eux des bagages pour un an et surtout une remorque de vieilles paires de lunettes. Direction le Cambodge, pour aller distribuer les montures aux plus démunis. "Il y a de gros besoins en Asie du Sud-Est, explique Emilie. Les populations rurales n'ont pas accès aux soins, la pauvreté empêche de se fournir en lunettes mais surtout il y a un manque de professionnels.

Alexis, 30 ans, a eu l'idée du projet Un Vélo pour Deux, des Lunettes pour Tous pendant un voyage humanitaire au Maroc en 2013. "Beaucoup de gens ont des paires de lunettes au fond d'un tiroir, ils se disent que ça pourra servir un jour. En entendant parler de notre projet, ils ont eu envie de leur donner une nouvelle vie." En tout, le couple espère emporter un millier de paires. Alexis, opticien, a réajusté les montures, resserré les vis et empaqueté les lunettes par vingtaines : "je les ai mis dans des plastiques, pour pouvoir les empiler et les protéger les unes des autres". 

Un projet de couple soutenu par une association bretonne 

Quant à Emilie, elle s'est chargée de démarcher une dizaine de sponsors. Son cabinet d'architecture a d'ailleurs participé au projet. Les partenaires ont en partie financé le voyage et fourni du matériel de vélo et des tentes. Avant de partir, les deux Lillois se sont assuré le soutien d'une association : "on ne voulait pas partir avec nos gros sabots, sans l'assistance d'une ONG locale". Sur place, l'association Solidarité Bretagne Cambodge, qui organise des consultations ophtalmologiques, se chargera de distribuer les lunettes. 

Ce qui nous intéresse, c'est rencontrer les gens - Emilie Dubus 

Pour atteindre le Cambodge, Alexis et Emilie iront jusqu'à Moscou via les pays baltes, puis prendront le train transsibérien. Ils poursuivront leur périple à vélo de Pékin à Ho Chi-Minh Ville, avant de prendre l'avion pour l'Amérique du Sud et descendre la Cordillère des Andes. "Dans cyclotourisme, il y a tourisme, mais c'est à mettre entre guillemets, sourit la jeune femme de 29 ans. On ne va pas faire les grandes attractions touristiques. Ce qui nous intéresse, c'est de rencontrer les gens, traverser des paysages, discuter et être accueilli." Elle devrait être servie au cours des 15.000 kilomètres du voyage. 

La distance ne semble pourtant pas impressionner le couple. Ils font déjà du vélo tous les jours et se sont fixé un objectif "pas énorme" de 50 kilomètres par jour. "On ne fait pas un contre-la-montre, rappelle Alexis. S'il faut s'arrêter, on prendra le temps d'écouter notre corps !" Côté matériel, leurs précédentes virées en vélo leur ont appris à savoir quoi prendre. 

Emilie et Alexis profiteront du voyage pour tester des produits et donner des conseils à d'autres cyclotouristes, sur leur site. Ils promettent de l'alimenter en photos, articles et reportages tout au long de leur année à deux roues.