International

Un tiers des collégiens de l'Union européenne apprennent le français

Par Aude Raso, France Bleu jeudi 23 février 2017 à 15:39

Cahier d'exercice de français (photo d'illustration)
Cahier d'exercice de français (photo d'illustration) © Maxppp -

Eurostat a publié jeudi les derniers chiffres sur l'apprentissage des langues étrangères dans l'Union européenne. Le français reste la deuxième langue la plus enseignée au collège, derrière l'anglais.

Pas de grande révolution dans les données publiés jeudi 23 février par Eurostat sur l'apprentissage des langues étrangères dans les écoles de l'Union européenne (UE). En 2015, selon l'office européen de statistiques, 33,8% des élèves du premier cycle de l'enseignement secondaire - des élèves âgés de 11 à 15 ans environ en fonction du système éducatif national - apprenaient le français, soit cinq millions d'élèves. Sans surprise, l'anglais se classe largement premier : la langue de Shakespeare est enseignée à 17 millions de collégiens de l'UE (97,3%).

Élément notable, le français consolide sa deuxième place devant l'allemand (23,1%) et l'espagnol (13,6%) et se classe même première langue étrangère enseignée dans les collèges irlandais et belges. Les meilleurs scores arrivent de Chypre, où 89,2% des collégiens apprennent le français, ainsi que de Roumanie (83,6%), du Portugal (66,6%) et d'Italie (65,3%). Au Luxembourg, l'enseignement du français est obligatoire au même titre que celui de l'allemand et de l'anglais.

En France, l'enseignement d'une langue vivante obligatoire dès le CP

En France, 56,7% des collégiens apprennent au moins deux langues étrangères. Près de 99% choisissent l'enseignement de l'anglais et 39% l'espagnol. Sur le papier, le chiffre est flatteur : en comparaison, seuls 34,5% des collégiens allemands et 45,8% des collégiens espagnols apprennent un minimum de deux langues.

Ces données ne doivent pas faire oublier que le niveau des élèves français en langues étrangères se situe dans la moyenne basse de l'Union européenne. Déjà connus, ces manquements ont été confirmés en 2012 par une étude menée par la Commission européenne et inédite par son ampleur : si cette enquête attribuait le bonnet d'âne aux élèves belges, polonais et espagnols, elle révélait également que seuls 14 % des élèves français atteignent le niveau d'"utilisateur indépendant" en anglais quand il s'agit de leur première langue étrangère. Toujours selon cette étude de 2012, ce taux montait à 82% en Suède. À la rentrée 2016, l'Éducation nationale française a mis l'accent sur l'apprentissage des langues, en rendant obligatoire l'enseignement d'une langue vivante étrangère dès le CP et d'une deuxième langue vivante dès la cinquième.