Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un tract diffamatoire éclabousse trois élus de la vallée de l'Arve

vendredi 10 novembre 2017 à 17:01 - Mis à jour le vendredi 10 novembre 2017 à 17:03 Par Marie Ameline, France Bleu Pays de Savoie

Un tract diffamatoire a été déposé dans des boîtes à lettres de Cluses. Il vise trois élus. Le maire et une adjointe de la ville, ainsi que le président de la chambre de commerce et d'industrie de Haute-Savoie. Une plainte a été déposée, une enquête ouverte.

Les tracts ont été distribués dans plusieurs quartiers de Cluses
Les tracts ont été distribués dans plusieurs quartiers de Cluses © Radio France - PQR/DL

Cluses, France

Les mots sont très crus, l'orthographe approximative, et les accusations portées sur la place publique, pour certaines très graves.

Les premières visent le maire de Cluses actuellement sous le coup d'une enquête pour une affaire de moeurs. L'accusateur lui se fait juge,et déclare Jean-Louis Mivel coupable, éclaboussant au passage l'association humanitaire des Scouts de Cluses.

Autre victime de ce lynchage, la première adjointe de Cluses attaquée violemment sur sa vie privée.Sur sa page Facebook, Nadine Salou écrit ce vendredi son désarroi et sa colère: "Je ne sais pas si ces personnes là ont un cerveau..(un coeur sûrement pas!).Incapables d'imaginer que leurs cibles ont des familles ou des proches qui les aiment , qui sont touchées et à qui on fait du mal gratuitement..."

Quant au troisième élu ciblé, Guy Métral, le président de la chambre de commerce et d'industrie de haute-Savoie, absent du territoire cette fin de semaine, accusé lui de magouilles et copinage, il portera plainte pour diffamation lundi, contre "je cite" des attaques de voyous qui viennent de tellement bas, qu'elle ne méritent que du mépris.

Reste que ce tract est clairement diffamatoire puisqu'il porte atteinte à l'honneur et à la considération de personnes nommément citées . Circonstance aggravante, ces personnes sont chargées d'une mission de service public. Le ou les auteurs, indique le procureur de la république de Bonneville, sont passibles de 45 mille euros d'amende.