Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Un trafic d’ecstasy démantelé à Montargis

-
Par , France Bleu Orléans

Les policiers de Montargis, dans le Loiret, ont mis la main sur un réseau de trafic de comprimés d'ecstasy. La drogue servait à alimenter les raves-party de la région montargoise.

139 comprimés d'ecstasy ont été saisis par les policiers dans un appartement de Montargis
139 comprimés d'ecstasy ont été saisis par les policiers dans un appartement de Montargis © Maxppp - Silas Stein

Montargis, France

Une première interpellation a eu lieu le 6 décembre dernier en centre-ville de Montargis, dans le Loiret. Dans l’appartement d’un homme âgé de 44 ans, les policiers découvrent 139 comprimés d’ecstasy. L’enquête va démontrer que c’est sous la contrainte que cet homme stockait la drogue. Sa garde à vue et des éléments de téléphonie vont permettre aux enquêteurs de remonter jusqu’à la tête de ce réseau. Un couple de 23 et 19 ans et un autre jeune homme de 24 ans sont interpellés à leur tour mardi 17 décembre à leur domicile, toujours dans le centre-ville de Montargis.

Depuis plus d’un an, les prévenus s’approvisionnaient dans l’Essonne, deux à trois allers et retour tous les deux mois et alimentaient les raves-party de la région montargoise. Le comprimé d’ecstasy était vendu entre 10 et 15 euros. De la poudre de MDA (méthylènedioxyamphétamine) servant à confectionner les comprimés a également été découverte. Plusieurs milliers d’euros ont transité sur les comptes des prévenus à la tête de ce réseau. Pour les policiers de Montargis, c’est une prise conséquente et plutôt inhabituelle.

Le jeune homme du couple, déjà sous le coup d'un sursis avec mise à l'épreuve pour violences conjugales, a été placé en détention provisoire. L'autre jeune garçon, en état de récidive légale, a lui aussi été incarcéré. La jeune fille a été placée sous contrôle judiciaire. Les trois prévenus seront jugés le 27 janvier 2020 devant le tribunal correctionnel de Montargis.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu