Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un trafic de cannabis démantelé dans le Pays de Retz

mardi 30 janvier 2018 à 20:16 Par Martial Cure, France Bleu Loire Océan

Après sept mois d’enquête, les gendarmes de la Brigade de Recherches de Rezé ont démantelé un trafic de stupéfiants. Six personnes ont été interpellées lundi dans le Pays de Retz au sud-ouest de Nantes

Une partie des plants de cannabis saisis par les Gendarmes de la Brigade de Recherches de Rezé dans le Pays de Retz
Une partie des plants de cannabis saisis par les Gendarmes de la Brigade de Recherches de Rezé dans le Pays de Retz - Gendarmerie Nationale

Bouaye, France

En juin 2017, les gendarmes d’Aigrefeuille sur Maine et de la Brigade de Recherches de Rezé  interpellaient quatre personnes à Nantes, lors d’une opération anti-drogue, et saisissaient 200g de cocaïne et 1,8 kg de résine de cannabis lors de perquisitions.

C’est à partir de cette affaire, que les enquêteurs ont établi l’existence d’un autre trafic au sud-ouest de Nantes. Après plusieurs mois d’investigations et de surveillances, ils ont procédé lundi matin à une vague d’interpellations. Six personnes ont été arrêtées à Bouaye, Sainte-Pazanne, Villeneuve-en-Retz et La Marne. Les gendarmes ont découvert deux chambres de pousse, avec 63 pieds de cannabis, 7 kg d’herbe. Ils ont également saisi 8 fusils de chasse, une voiture Audi A3, et 8.000 euros en espèces.

A l’issue de leur garde à vue, les six suspects, cinq hommes et une femme, âgés de 23 à 55 ans ont été remis en liberté. Ils seront jugés fin août pour détention, usage, offre ou cession et transport de stupéfiants.