Faits divers – Justice

Trafic de drogue dans le Cotentin : 10.000 euros enterrés dans le jardin

Par Clémentine Vergnaud, France Bleu Cotentin samedi 3 septembre 2016 à 10:45

Deux hommes ont été interpellés pour trafic de drogue ce lundi 29 août par les policiers cherbourgeois. Photo d'illustration
Deux hommes ont été interpellés pour trafic de drogue ce lundi 29 août par les policiers cherbourgeois. Photo d'illustration © Radio France - Julien Pasqualini

Lundi 29 août, les policiers cherbourgeois ont démantelé un trafic de drogue dans le nord Cotentin. Deux dealers ont été interpellés et comparaissaient vendredi 2 septembre devant le tribunal de grande instance de Cherbourg.

C'est un coup de filet que les policiers cherbourgeois doivent un peu au hasard. Lundi 29 août, ils se rendent à Tourlaville pour interroger une personnes suspectée d'être impliquée dans un trafic de drogues à Caen. A leur arrivée, le suspect n'est visiblement pas chez lui mais quand ils repartent, leurs collègues les informent par radio qu'un deal est en cours dans le jardin du suspect. Ils font demi-tour et réussissent à interpeller un cherbourgeois de 23 ans, en possession d'une boulette de cannabis. Placé en garde à vue, il se révèle n'être qu'un consommateur mais donne deux noms. Ceux d'autres consommateurs qui mettront cette fois les policiers sur la piste des deux dealers à la tête du réseau.

10 000 euros enterrés dans le jardin

Ces deux dealers sont deux hommes de 23 et 25 ans, colocataires à Saint-Sauveur-le-Vicomte. Interpellés et placés en garde à vue, ils reconnaissent avoir fourni pendant un an un total de 6 kilos de cannabis et 80 grammes de cocaïne. Au cours de la perquisition, les policiers trouvent également 10 000 euros enterrés dans leur jardin avec des téléphones portables.

Tous les deux ont été présentés ce vendredi 2 septembre au tribunal de grande instance de Cherbourg. L'un a été placé sous contrôle judiciaire et sera jugé en décembre prochain, le second a écopé de six mois d'emprisonnement dont cinq avec sursis (il a été placé en maison d'arrêt après le procès) et mise à l'épreuve de deux ans. Il devra aussi régler une amende de 1 000 euros. La somme retrouvée dans le jardin a été confisquée.

Partager sur :