Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Démantèlement d'un trafic de stupéfiants à Fonsorbes, au sud de Toulouse

-
Par , France Bleu Occitanie

Les gendarmes de la compagnie de Toulouse-Mirail ont permis de fermer un point deal au sud de Toulouse, à Fonsorbes. Par la même occasion ils ont découvert un lieu de culture indoor de cannabis. La perquisition mardi a mobilisé 85 militaires. Cinq hommes sont incarcérés dans l'attente du procès.

La perquisition s'est faite avec la brigade cynophile (photo d'illustration).
La perquisition s'est faite avec la brigade cynophile (photo d'illustration). © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Un trafic de stupéfiants a été démantelé ce mardi à Fonsorbes au sud de Toulouse. L'aboutissement de presque neuf mois d'enquête menée par les gendarmes de la compagnie de Toulouse Mirail. Epaulés par le PSIG (peloton de surveillance et d'investigation de la gendarmerie), par le GIGN, des-maitres chiens et un hélicoptère... Quelque 85 hommes au total, ils ont perquisitionné en début de semaine.

Une "stratégie de harcèlement" des trafiquants payante

Ils ont fait tomber un point de deal et découvert lors de perquisitions un atelier de culture de cannabis indoor dans un garage.  Bilan : 35 kg de cannabis, 350 g de cocaïne, deux armes de poing et plus de 20.000 euros en espèce saisis. Sept hommes âgés de 21 à 36 ans ont été interpellés. Cinq sont incarcérés dans l'attente de leur jugement le 19 mars.  

Le procureur de Toulouse, très investi dans la lutte contre le trafic de stupéfiants parle d'une "stratégie de harcèlement payante de la part des gendarmes" mais aussi de la part de la police, Dominique Alzéari assure que le "mois de janvier (a été) prolixe et efficient en matière de stupéfiants."

Le lieutenant-colonel Emmanuel Chanon, commandant de la compagnie de gendarmerie de Toulouse Mirail souligne : "On avait dans ce quartier de Fonsorbes des voisins et des élus qui s'inquiétaient. La voie judiciaire permet d'aller au fond des choses. Cinq des sept interpellés sont incarcérés, et le quartier de Fonsobres va retrouver un peu de calme."

Une douzaine de clients réguliers vont par ailleurs faire l'objet de convocation devant la justice.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess