Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un trafic de stupéfiants démantelé dans les Pyrénées-Orientales

-
Par , , France Bleu Roussillon

Les gendarmes ont débusqué cette semaine un réseau de trafiquants de cannabis dans les Pyrénées-Orientales. Trois personnes ont été interpellées. Deux d'entre elles ont été mises en examen.

116 kilos de résine de cannabis ont été saisis en juillet 2020 à Ille-sur-Têt
116 kilos de résine de cannabis ont été saisis en juillet 2020 à Ille-sur-Têt - Gendarmerie nationale

C'est le résultat d'une piste creusée depuis de long mois. En juillet 2020, les gendarmes d'Ille-sur-Têt enquêtent sur un cambriolage dans la commune, lorsqu'ils détectent une forte odeur de cannabis émanant d'une propriété. Sur place, 116 kilos de résine sont retrouvés. Le propriétaire, placé en garde à vue, reconnaît avoir servi de "nourrice", c'est-à-dire avoir gardé la drogue de trafiquants à son domicile. 

Des trafiquants "méfiants et précautionneux"

Une information judiciaire est ouverte dans les semaines qui suivent. La section de recherches de Montpellier rejoint l'affaire. Au fur et à mesure, les enquêteurs découvrent une équipe detrafiquants basée à proximité de Perpignan, qui importait la marchandise depuis l'Espagne, à destination de la France. 

Au fil de "nombreuses surveillances positives", les forces de l'ordre identifient les voyages d'approvisionnement et la façon d'opérer de ces délinquants, qualifiés de "méfiants et précautionneux" par le communiqué de presse des gendarmes et de la section de recherches. 

L'enquête a permis, le 4 mai,  l'interpellation de trois personnes, dont la tête de réseau, déjà très défavorablement connus des services. Deux autres suspects aussi ont été placés en garde à vue. Des véhicules hauts de gamme, de l'argent liquide et des comptes bancaires ont été saisis. 

Deux des trois principaux trafiquants présumés ont été mis en examen et écroué. Le troisième sera prochainement présenté à un juge des Libertés. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess