Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un trafic de véhicules volés démantelé en Limousin et dans 4 autres régions

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu Orléans

A la suite d'une information judiciaire ouverte à Limoges en mars dernier, 17 personnes soupçonnées d'un trafic de véhicules volés ont été interpellées cette semaine en Limousin et dans plusieurs régions.

17 personnes ont été interpellées, dont 9 en Limousin, dans le cadre d'une enquête sur un trafic de véhicules volés
17 personnes ont été interpellées, dont 9 en Limousin, dans le cadre d'une enquête sur un trafic de véhicules volés © Maxppp - Edouard Bride

Limousin, France

Une vaste opération, menée mardi dans le cadre d'une enquête sur un trafic de véhicules volés, a débouché sur l'interpellation de 17 personnes dans plusieurs régions, dont 9 arrestations en Limousin. Les autres individus ont été interpellés en Bretagne, en Centre-Val-de-Loire, en Occitanie et dans la région parisienne.

En mars 2018, le pôle criminel du TGI de Limoges avait ouvert une information judiciaire suite à des soupçons de trafic de véhicules volés à partir du Limousin, et impliquant des complices dans plusieurs régions de France.

Une vaste opération menée simultanément dans 5 régions

Après plusieurs mois d'enquête, 191 gendarmes ont été mobilisés mardi pour procéder aux interpellations de manière simultanée dans les 5 points du territoire. Les groupements de gendarmerie de la Haute-Vienne, des Côtes d'Armor, de l'Essone, du Val de Marne, du Lot, du Loiret et de l'Hérault ont été mobilisés pour cette opération. Les 17 personnes interpellées ont été placées en garde à vue.

Les enquêteurs se refusent, pour l'heure, à tout commentaire sur ce trafic mais ils auraient saisi de nombreuses pièces à conviction, ainsi que des avoirs criminels, au cours des perquisitions.