Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un trafic de voitures démantelé en Charente-Maritime et en Loire-Atlantique

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu Loire Océan

Vingt-cinq personnes, pour la plupart issues de la communauté des gens du voyage ont été arrêtées lundi dans les deux départements.Les gendarmes ont utilisé de gros moyens dans cette opération baptisée "Picasso". Plus de 260 voitures ont été volées dans le Sud-Loire et le Nord Vendée.

image par défaut

240 militaires ont été réquisitionnés pour intervenir essentiellement dans la région nantaise. Même chose à Rochefort  (10 gendarmes de Rochefort, Saint-Agnant, et la cellule d'identification criminelle de La Rochelle sont intervenus au petit matin lundi).  

Trois habitants rochefortais  ont été arrêtés. Ils pourraient être impliqués de près ou de loin dans ce trafic de voitures qui porte essentiellement sur des marques françaises (Peugeot ou Citroën). Les autos étaient revendues dans toute la France via internet par l'intérmédiaire du site "leboncoin.fr". Les véhicules dérobés, étaient d'abord désossés. Les carcasses incendiées. Les pièces récupérées comme le moteur servaient ensuite à rénover les épaves achetées dans les casses ou encore dans les garages automobiles.

Depuis 2012, 260 voitures ont été volées dans le sud Loire et nord Vendée.

"Nous pensons que ce groupe est responsable d'une trentaine de vols " précisent les enquêteurs.

Sur les 25 interpellés lundi,  seuls 17 ont été placés en garde à  vue

Il s'agit désormais de déterminer si ces trafiquants présumés, ont agi dans d'autres départements et remonter aussi cette filière  visiblement bien organisée.

Une première opération avait déjà été menée en septembre dernier par les gendarmes en Loire-Atlantique,  Indre et Loire et la Sarthe. D'autres départements pourraient touchés par ce trafic.

 

 

 

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess