Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un trafic international de voitures de luxe volées démantelé à Nîmes

Un trafic international de voitures de luxe volées a été démantelé par les gendarmes de Nîmes. Au total, 13 personnes ont été interpellées dans ce dossier de grande ampleur.

Quelques-unes des voitures volées
Quelques-unes des voitures volées - Gendarmerie du Gard

Nîmes, France

Un trafic international de voitures volées a été démantelé par les gendarmes de Nîmes. Au total, 13 personnes ont été interpellées dans ce dossier de grande ampleur. Les voitures étaient volées surtout en Belgique et en Allemagne. Des véhicules de luxe, BMW X5, Porsche Cayenne, ou encore Lamborghini Huracan. Ils étaient ensuite maquillés et munis de faux papiers, avant d'être revendus sur internet ou par des sociétés spécialisées dans le commerce de voitures d'occasion à des prix allant de 60 à 80.000 euros

Une filière bien organisée

Des sommes relativement proches de la cote officielle des véhicules qui laissaient penser aux acheteurs qu'ils faisaient plutôt une bonne affaire en économisant quelques milliers d'euros sans éveiller leurs soupçons. Ce n'est qu'à l'occasion de révisions ou de réparations chez des concessionnaires que les acquéreurs, en  grande majorité de bonne foi, découvraient qu'ils avaient été floués. La filière démantelée par les enquêteurs était très organisée avec une répartition des rôles bien établie entre ceux qui récupéraient les voitures, ceux qui les maquillaient, ceux qui fabriquaient les faux papiers et enfin ceux qui les mettaient à la vente. 130 gendarmes ont été mobilisés notamment pour procéder aux interpellations dans ce dossier.

Les suspects présentés à la justice

8 des 13 suspects ont été présentés ce mardi ou le seront demain, mercredi, à un juge d'instruction nîmois.  Âgés d'une trentaine d'années, ils sont tous originaires de Nîmes et des alentours et, pour certains, étaient déjà connus de la justice pour des affaires de trafic de stupéfiants ou de voitures volées.. En deux ans, ce sont une cinquantaine de véhicules qui auraient ainsi été volés, maquillés, puis revendus pour un montant total d'environ 4 millions d'euros.

Choix de la station

France Bleu