Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un "trafiquant de drogue chevronné" condamné à trois ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Laval

mercredi 6 juin 2018 à 17:53 Par Martin Cotta, France Bleu Mayenne

Un Mayennnais de 22 ans est condamné à 3 ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Laval. Entre le 1er janvier et le 15 août 2017, le jeune homme a vendu trente kilogrammes de résine de cannabis et un kilogramme de cocaïne.

La salle principale d'audience du palais de justice de Laval
La salle principale d'audience du palais de justice de Laval © Radio France - Martin Cotta

Laval, France

Ce trafiquant a été arrêté au mois de mai avec onze autres personnes. Un réseau démantelé un peu par hasard au départ. En effet, tout commence par une intervention des gendarmes dans une maison de Mayenne en novembre. La propriétaire craint qu'un de ses fils, avec qui elle s'entend mal, soit caché dans un placard. En fouillant la maison, les gendarmes trouvent cinq kilos de résine de cannabis cachés sous un clic-clac. La mère de famille avoue alors que c'est la drogue de son aîné qui vend régulièrement chez elle, à des clients. Elle donne le nom de son fils et celui d'un ami et explique avoir déjà vu des liasses de billets cachés derrière un cadre dans sa maison. Les gendarmes enquêtent donc sur un réseau de trafic de drogue.

Plus de 30.000€ de bénéfices

Lors de l'audience, l'ami de son fils, déclare au début qu'il se fournissait dans des rave-party, avant de revendre la drogue. "Pas crédible au vu des quantités" lui répond la présidente du tribunal. Le garçon de 22 ans ne veut en fait pas dire qu'il achète principalement chez un fournisseur, par peur des représailles. "Ma mère et ma sœur ont été déjà menacées". Il a des dettes. Au total, son juteux business lui a rapporté plus de 30.000 euros de bénéfices étalés sur plusieurs mois. "C'est un trafiquant chevronné" estime le procureur de la république. À sa sortie de prison, ce natif de Château-Gontier est interdit de rester en Mayenne. Concernant le fils de la dame, il n'a pas pu être jugé ce mercredi par le tribunal correctionnel de Laval, faute d'avocat. Son procès aura lieu le mercredi 27 juin.