Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un trafiquant lunellois se fait pincer lors d'un contrôle routier

lundi 13 novembre 2017 à 18:25 Par Marie Ciavatti, France Bleu Hérault

Un Lunellois écope de 2 ans de prison pour trafic de stupéfiants et de médicaments. Il a été arrêté lors d'un simple contrôle routier.

Les perquisitions ont permis de saisir des stupéfiants, téléphones et des sommes importantes en liquide.
Les perquisitions ont permis de saisir des stupéfiants, téléphones et des sommes importantes en liquide. - COG 34

Lunel, France

Au départ c'est un banal contrôle. Opération qui a finalement débouché sur l'arrestation d'un vrai trafiquant de drogue et de médicaments. Il vient d'être condamné à 2 ans de prison dont un an ferme.

Ce Lunellois d'une quarantaine d'années a été interpellé le 5 novembre lors d'un contrôle routier. Le dépistage salivaire s'est révélé positif aux stupéfiants. Mais surtout, à l'intérieur de sa voiture, les gendarmes ont trouvé deux matraques, un taser, un couteau, des stupéfiants. Chez lui les perquisitions ont permis de mettre la main sur du liquide et des téléphones portables.

Herbe, cannabis, amphétamines et médicaments

Le suspect a reconnu la consommation et revente d’herbe et de résine de cannabis, mais aussi d’amphétamines et de médicaments achetés au marché noir, et qu'il revendait à une dizaine de clients. Six d'entre eux ont été entendus. L'un notamment explique que ce trafic durait depuis trois ans.

Le responsable de ce petit trafic a été jugé en comparution immédiate le 10 novembre, et condamné à une peine de deux ans de prison dont un an avec sursis de mise à l’épreuve, obligation de soins et de travail. Il a été incarcéré à l'issue du jugement.